Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU MERCREDI 03 AVRIL 2013
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU MERCREDI 03 AVRIL 2013

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a indiqué que la première campagne anti-tabac lancée mardi à Dakar ‘’n’est pas contre les fumeurs’’ mais vise plutôt à leur ‘’offrir des possibilités et des perspectives d’arrêter’’.

‘’Ce n’est pas une campagne contre les fumeurs, mais une campagne pour leur offrir des possibilités et des perspectives d’arrêter, afin qu’ensemble nous nous battions pour sauver les générations futures’’, a notamment dit Awa Marie Coll Seck.

‘’Aujourd’hui, le tabac est la seule substance dont la relation est formellement établie avec le cancer’’, a dit Awa Marie Coll Seck.

La campagne de sensibilisation lancée par la Fondation World Lung va durer deux mois. Elle va permettre à terme au ministère de la Santé d’améliorer les outils de communication pour mettre en place un leadership national qui va continuer le travail’’, selon le ministre.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale et la Fondation World Lung ont procédé au lancement de la 1ère campagne grand public anti-tabac pour la sensibilisation des populations sur les dangers du tabac afin de ‘’protéger les jeunes mais également accompagner les fumeurs à arrêter la consommation du tabac’’.

‘’Cette campagne apportera non seulement de nouvelles informations à la population sur les dangers liés à l’utilisation du tabac mais renforcera le plaidoyer pour des politiques gouvernementales tendant à protéger les citoyens’’, a soutenu Awa Marie Coll Seck, lors de la cérémonie.

Développée à partir d’un spot qui sera diffusé à travers les médias audiovisuels, par des affiches et par des SMS, ‘’cette campagne a pour objectif d’inciter les fumeurs à arrêter avant qu’ils ne soient malades et surtout à encourager les non fumeurs à ne pas commencer’’, a ajouté le ministre.

Pour la représentante de l’Organisation mondiale de la Santé au Sénégal (OMS), Alimata Jeanne Nama Diarra, ‘’les engagements institutionnels de la lutte contre le tabagisme au Sénégal n’ont jamais été aussi visibles depuis que vous avez pris en charge personnellement ce dossier’’.

C’est pourquoi, ‘’l’OMS a ‘’bon espoir que sous peu la loi traduisant de manière concrète l’adhésion du Sénégal à la convention cadre pour la lutte anti tabac sera votée à l’Assemblée nationale’’, a-t-elle dit.

Le lancement de la campagne médiatique contre le tabac est un ‘’fort plaidoyer pour l’accélération de son adoption et son application.

La représentante de l’OMS souhaite que cette campagne puisse contribuer à l’instauration d’un débat social sur l’usage du tabac et incitera les adolescents à ne pas fumer.

APS : Grâce aux Emirats arabes unis, Ndoukhoura-Peul étrenne mosquée, école et poste de santé

Le ministre de la Femme, de l’Enfant et de l’Entrepreneuriat féminin, Mariama Sarr, a inauguré mardi à Ndoukhoura-Peul (département de Rufisque) une école, une mosquée et un poste de santé offerts par le Croissant-Rouge des Emirats arabes unis.

\"La construction de ce complexe rentre dans le cadre des réponses qu’apporte le président de la République (Macky Sall) à la demande sociale. C’est un signe du renforcement de la coopération entre le Sénégal et les Emirats arabes unis\", a affirmé Mme Sarr.

\"Partout au Sénégal, les Emirats arabes unis ont mis du baume au cœur des populations défavorisées, jusqu’aux endroits les plus éloignés\" de Dakar, a dit Yoro Bâ, qui a fait don du terrain sur lequel sont construits le poste de santé, la mosquée et l’école.

\"La construction de ce complexe rehaussera l’image de Diamniadio (commune dont dépend Ndoukhoura-Peul) et contribuera au développement de l’éducation de notre commune. La population de Ndoukhoura-Peul, par ma voix, témoigne de sa profonde gratitude au Croissant-Rouge des Emirats arabes unis\", a réagi le maire Mamadou Moulay Guèye.

Ce don fait partie d’un programme de lutte contre la pauvreté que déroulent au Sénégal les Emirats arabes unis, a expliqué l’ambassadeur Hamad Saeed Al Zaabi.

\"Nous avons construit au Sénégal 17 mosquées, quatre écoles et autant de pouponnières [..]. Notre intention est de continuer à soutenir l’Etat du Sénégal dans d’autres projets qui nous seront soumis\", a ajouté le représentant des Emirats arabes unis à Dakar.

APS : Loi anti-tabac : Abdoul Aziz Kassé demande l’accélération de la procédure

Le président de la Ligue sénégalaise contre le tabac (LISTAB), le docteur Abdoul Aziz Kassé, a réitéré, mardi à Dakar, son appel pour l’accélération de la procédure pour l’adoption de la loi anti-tabac, relevant des ‘’insuffisances à corriger’’ dans le texte.

Dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de la première campagne anti-tabac, le docteur Kassé a appelé les autorités ‘’à accélérer le pas pour l’adoption de la loi anti-tabac qui a été validée en commission technique et envoyée en haut lieu’’. Toutefois, il a souligné ‘’des insuffisances à corriger dans cette loi qui permet la publicité, la promotion et le parrainage sur les lieux de vente’’.

Pour le docteur Kassé, ‘’les études ont démontré que les campagnes de communication de masse sont parmi les moyens les plus efficaces pour encourager les fumeurs à arrêter l’usage du tabac. Un numéro vert (800-00-50-50) est disponible dans cette campagne pour accompagner les fumeurs vers les services de sevrage et de conseils.

‘’Le tabac nous montre chaque son visage fait de morts, de maladies, de douleurs, d’incapacité et de pertes financières’’, a relevé le président de la LISTAB.

La campagne de sensibilisation est intitulée ‘’Eponge’’, en référence aux deux poumons matérialisés dans les affiches et le spot par des éponges qui reçoivent, par la fumée de la cigarette, du goudron.

‘’La fumée du tabac contient plus de 4000 produits chimiques sous forme de gaz et de petites particules. Le goudron est le nom commun de toutes ces particules, mentionne le document de presse de la Fondation World Lung Foundation.

Cette fondation a été créée en réponse à l’épidémie globale des maladies du poumon qui tuent 10 millions de personnes chaque année.

APS : La campagne anti-tabac vise à offrir aux fumeurs la possibilité d’arrêter (ministre)

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a indiqué que la première campagne anti-tabac lancée mardi à Dakar ‘’n’est pas contre les fumeurs’’ mais vise plutôt à leur ‘’offrir des possibilités et des perspectives d’arrêter’’.

‘’Ce n’est pas une campagne contre les fumeurs, mais une campagne pour leur offrir des possibilités et des perspectives d’arrêter, afin qu’ensemble nous nous battions pour sauver les générations futures’’, a notamment dit Awa Marie Coll Seck.

‘’Aujourd’hui, le tabac est la seule substance dont la relation est formellement établie avec le cancer’’, a dit Awa Marie Coll Seck.

La campagne de sensibilisation lancée par la Fondation World Lung va durer deux mois. Elle va permettre à terme au ministère de la Santé d’améliorer les outils de communication pour mettre en place un leadership national qui va continuer le travail’’, selon le ministre.

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale et la Fondation World Lung ont procédé au lancement de la 1ère campagne grand public anti-tabac pour la sensibilisation des populations sur les dangers du tabac afin de ‘’protéger les jeunes mais également accompagner les fumeurs à arrêter la consommation du tabac’’.

‘’Cette campagne apportera non seulement de nouvelles informations à la population sur les dangers liés à l’utilisation du tabac mais renforcera le plaidoyer pour des politiques gouvernementales tendant à protéger les citoyens’’, a soutenu Awa Marie Coll Seck, lors de la cérémonie.

Développée à partir d’un spot qui sera diffusé à travers les médias audiovisuels, par des affiches et par des SMS, ‘’cette campagne a pour objectif d’inciter les fumeurs à arrêter avant qu’ils ne soient malades et surtout à encourager les non fumeurs à ne pas commencer’’, a ajouté le ministre.

Pour la représentante de l’Organisation mondiale de la Santé au Sénégal (OMS), Alimata Jeanne Nama Diarra, ‘’les engagements institutionnels de la lutte contre le tabagisme au Sénégal n’ont jamais été aussi visibles depuis que vous avez pris en charge personnellement ce dossier’’.

C’est pourquoi, ‘’l’OMS a ‘’bon espoir que sous peu la loi traduisant de manière concrète l’adhésion du Sénégal à la convention cadre pour la lutte anti tabac sera votée à l’Assemblée nationale’’, a-t-elle dit.

Le lancement de la campagne médiatique contre le tabac est un ‘’fort plaidoyer pour l’accélération de son adoption et son application.

La représentante de l’OMS souhaite que cette campagne puisse contribuer à l’instauration d’un débat social sur l’usage du tabac et incitera les adolescents à ne pas fumer.

Le Soleil : Lutte contre le tabac : Une enquête sera lancée pour savoir le nombre de fumeurs au Sénégal

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, le Pr Awa Marie Coll Seck, a procédé, hier, au lancement de la campagne médiatique contre le tabac. Elle a révélé que son département va lancer une enquête afin de disposer de données fiables sur le nombre exact de fumeurs au Sénégal.

Le Sénégal va lancer, dans le courant de l’année, une enquête pour disposer de nouvelles données sur le nombre de fumeurs et mesurer les conséquences du tabagisme sur la santé des populations. Selon plusieurs données hospitalières datant de 2005, près de 20 % des jeunes âgés de 13 à 15 ans fument au Sénégal. « Ce taux pourra être dépassé car, tous les jours, nous constatons que des jeunes fument à cause de l’absence d’une loi réglementant le commerce de la cigarette au Sénégal », a regretté le ministre de la Santé et de l’Action sociale. Le Pr Awa Marie Coll Seck a révélé que ce projet de recherche est en train d’être financé. Il permettra au ministère de la Santé de disposer de données fiables. « Car les chiffres dont nous disposons sont caduques et doivent être réactualisés pour nous permettre de faire le point de la situation de notre pays », a-t-elle déclaré.

Le président de la Ligue sénégalaise contre le tabac (Listab), Dr Abdoul Aziz Kassé, a invité les autorités sénégalaises à mettre en place un observatoire permettant de mesurer et d’avoir des données sur le tabagisme. Le Pr Awa Marie Coll Seck et le Dr Kassé s’exprimaient, hier, à Dakar, lors de la conférence de presse lançant les activités de la campagne-média de lutte anti-tabac au Sénégal. Cette dernière est organisée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale et la Fondation World Lung. Cette campagne de deux mois, intitulée « éponge », permettra d’informer et de sensibiliser des millions de fumeurs sénégalais des dangers du tabac sur leur santé, de les inciter à arrêter de fumer avant qu’ils ne soient malades et surtout d’encourager les non-fumeurs à ne pas commencer, a indiqué la directrice associée de la fondation World Lung, Rebecca Perl.

Dans un document remis à la presse, il est mentionné que 3 % des décès masculins au Sénégal peuvent être directement liés à l’usage de la cigarette. « Ces chiffres pourraient être considérablement augmentés, parce que l’industrie du tabac ne ménage aucun effort pour rendre les populations plus dépendantes de la cigarette », lit-on dans le dossier.

Dans son plaidoyer, la directrice du Projet Alliance pour le contrôle du tabac en Afrique (Acta), Rachel Kitonyo-Devotsu, a expliqué que le nombre de fumeurs a augmenté en Afrique, où la majorité de la population est analphabète. Pour réduire le taux de fumeurs au Sénégal, elle a demandé aux autorités de prendre des mesures en haussant la taxe sur la cigarette. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale a informé que le Sénégal aura cette taxe sur le tabac. « Personnellement, je me battrai pour cela, car elle permet de financer les programmes de santé », a indiqué Awa Marie Coll Seck, soulignant que cette taxe est aussi une voie pour décourager les fumeurs.

La représentante de l’Oms, Dr Alimata Jeanne Diarra-Nama, a invité le Sénégal à mettre en place un programme efficace de lutte contre le tabac, en vue d’inverser le cours de l’épidémie du tabagisme.

Moustapha DIAKHATE, député : « La loi sur le tabac sera votée par l’Assemblée nationale »

Le président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar (Bby), Moustapha Diakhaté, a annoncé que la loi sur le tabac sera bientôt votée par les députés de la 12ème législature. « Nous avons organisé trois ateliers pour sensibiliser les députés sur les méfaits du tabac et l’importance pour le Sénégal de disposer d’une loi pour réglementer sa commercialisation. Nous allons bientôt voter cette loi et engager une bataille contre l’industrie du tabac », a-t-il indiqué. Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Awa Marie Coll Seck, a indiqué que cette loi permettra d’interdire aux gens de fumer dans les lieux publics, d’éliminer toutes les publicités autour du tabac. « Elle aidera aussi à sauvegarder la santé des populations, surtout celle des jeunes », a-t-elle expliqué.

Le Soleil : Santé : Ban Ki-moon lance un appel contre la discrimination envers les personnes atteintes d’autisme

Les personnes atteintes d’autisme sont victimes de discrimination. Le secrétaire général de l’Organisation des Nations unies, Ban Ki-moon, a lancé un appel pour un engagement politique au niveau mondial. C’était à l’occasion de la Journée mondiale consacrée à cette maladie, célébrée le 2 avril.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon a livré un message à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’autisme plus connu sous le nom des Troubles du spectre autistique (Tsa). Cette maladie perturbe la façon dont le cerveau traite les informations en modifiant l’organisation des réseaux de neurones durant sont développement. Cette affection, rappelle le communiqué, n’est pas associée à telle ou telle région. Par contre, la lutte contre cette maladie requiert l’implication de la communauté internationale. « Pour aider les personnes atteintes de troubles autistiques, il faut un engagement politique mondial et une coopération internationale renforcée, notamment une mise en commun des bonnes pratiques. Il est essentiel d’accroître les investissements dans le domaine social, ainsi que dans les secteurs de l’éducation et de l’emploi, étant donné que les pays développés, comme les pays en développement, doivent encore améliorer leur capacité de répondre aux besoins particuliers des person nes atteintes d’autisme et mettre en valeur leurs talents », a préconisé Ban Ki-moon.

Il a aussi plaidé pour la poursuite de la recherche, en vue de trouver des réponses efficaces à cette affection. « Il faut également continuer de promouvoir la recherche, dispenser une formation aux prestataires de soins non spécialisés et permettre à ceux qui vivent avec l’autisme de s’orienter plus facilement dans les systèmes de soins, afin d’obtenir les services qui peuvent aider les personnes atteintes d’autisme et leur permettre de mieux s’intégrer dans la société », a ajouté Ban Ki-moon.

Dans le discours du secrétaire général figure également la discrimination dont souffrent les personnes atteintes de cette maladie. Par conséquent, il a prêché pour le respect de la dignité des malades. La Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme sert, a-t-il rappelé, à encourager cette action et à attirer l’attention sur la discrimination, les mauvais traitements et l’isolement intolérables dont sont victimes les personnes atteintes d’autisme et leurs proches. Revue de presse de la santé

Source : http://www.sante.gouv.sn/


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>