Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
VENTRE : LES FRUITS SONT-ILS SOURCE DE GONFLETTE ?
VENTRE : LES FRUITS SONT-ILS SOURCE DE GONFLETTE ?

Fraises, cerises, abricots, melon sont arrivés sur le marché, les pêches, c’est pour bientôt. Autant de raisons pour se ruer sur ces fruits savoureux.

Mais... l’excès étant toujours nuisible, mieux vaut bien gérer leur consommation.

Quels sont les bienfaits des fruits ?

•Les fraises sont bourrées de vitamine C, • les cerises regorgent d’antioxydants qui auraient une action bénéfique sur le cholestérol et la graisse abdominale (qu’elles contribueraient à faire diminuer), • les abricots et le melon ne sont pas en reste côté antioxydants et carotènes bons pour la peau.

Tous ces fruits apportent des fibres bénéfiques pour le transit intestinal et ils fournissent aussi toutes sortes de sels minéraux, des glucides qui ne sont pas trop vite absorbés, donc pas de risque de fringale ensuite. Enfin, ils sont parmi les aliments les plus riches en eau.

Quelles quantités de fruits manger ?

5 portions de fruits et de légumes par jour nous rappelle le PNNS (Plan National Nutrition Santé). D’après le PNNS, 1 portion de fruits, c’est 2 abricots ou 1 tranche de melon ou 5 à 6 fraises ou cerises. Ce qui fait environ 60 g la portion, sauf pour les abricots quand ils sont gros, ce qui est souvent le cas : 1 seul peut peser jusqu’à 70 g. 2 portions de fruits = 120 g et 3 portions = 180 g. C’est vraiment la quantité minima. Pour une alimentation équilibrée à 1800 / 2000 calories, il faut 200 à 300 g de fruits frais par jour et 300 à 500 g de légumes.

Moins de fruits, si on mange beaucoup de légumes et vice-versa. Répartis sur les trois repas, petit déjeuner, déjeuner et dîner, c’est le top de l’équilibre. Au pire, on les consomme à midi et le soir. La légende des cerises et de l’eau \"Il ne faut pas boire avec les fruits à noyau, et surtout avec les cerises car ça fermente, ça donne mal au ventre et/ou ça le fait gonfler\". Voilà une idée qui est ancrée dans bien des têtes ! Or, il n’y a aucune raison physiologique, encore moins logique à cela. Les fruits, qu’ils soient avec ou sans noyau, et les cerises en particulier, sont riches en eau. En principe, on ne meurt pas de soif après en avoir mangé à la fin d’un repas. Surtout si l’on a bu de l’eau au cours de celui-ci. Nul ne sait vraiment d’où vient cette légende qui remonte à fort longtemps et que chacun(e) tient de sa grand-mère qui elle-même l’a apprise de sa mère, etc. Elle provient peut-être de ce que l’eau n’était pas toujours potable dans les temps anciens et qu’une coïncidence a fait que quelqu’un a bu de l’eau polluée après avoir mangé des cerises. Mais plus certainement cette légende trouve son origine dans un excès de cerises mangées un jour par quelqu’un. Et elle s’est confortée au fil des ans grâce aux mêmes excès, fréquents !

Quand les fruits font-ils gonfler ?

En effet, il arrive que l’on ne résiste pas à acheter une livre (500 g) des premières cerises de printemps. On se les croque tout de suite, entièrement ou presque ! Alors, cet excès savoureux risque de se payer. Même chose si l’on avale plusieurs beaux abricots. Pourquoi ? Parce ces fruits sont riches en potassium (250 mg en moyenne). Ce sel minéral joue un rôle primordial dans la transmission de l’influx nerveux, de la contraction musculaire et de l’équilibre acide/base. De plus, il est très vite absorbé lorsqu’il arrive dans le tube digestif. Une belle quantité de potassium, celle de 500 g de cerises, risque ainsi de flanquer une certaine pagaille dans tout cet équilibre, le fonctionnement intestinal se trouvant alors très stimulé pour l’absorber. Alors, oui, quand on mange une grosse quantité de fruits rapidement, d’un coup, on risque d’avoir le ventre gonflé ensuite. C’est valable pour tous les fruits qui se mangent vite, sans trop les mâcher. Pour ceux aussi, genre pastèque, melon, que l’on avale sans trop y prendre garde quand il fait très chaud.

Cela n’arrive pas avec les pommes : au bout de l’une d’elles, on est rassasié(e) car il a fallu bien la mastiquer pour pouvoir l’avaler.

Fruits et côlon capricieux

Colite, syndrome du côlon irritable, ces affections pas dramatiques mais bien gênantes font souvent doubler de volume ou presque. Ca gargouille, ça tiraille, ça crampe et ça ballonne comme si on était enceinte de six mois. Ce côlon irritable n’a pas besoin d’être encore plus irrité. Or, ce peut être le cas avec les fruits (et avec les légumes) crus : leurs fibres lui demandent plus de travail, peuvent chatouiller ses parois. Dans ce cas-là, il faut les manger cuits sans oublier de bien les mâcher.

Fruits et ventre plat

Les fruits n’apportent pas beaucoup de glucides, même les cerises qui en contiennent 14 g pour 100 g, un peu plus que les abricots (9 g) et beaucoup plus que les fraises (4 g). Ces glucides sont composés essentiellement de fructose. Or, celui-ci a un index glycémique bas, il est lentement absorbé, d’autant plus que les fibres des fruits retardent encore cette absorption. A quantités de glucides égales, les fruits mangés en dehors des repas n’entraînent pas de fringale dévastatrice comme c’est le cas avec les grignotages de produits sucrés qui de plus contiennent du gras en même temps : il n’y en a pas dans les fruits. Et l’on sait que ces grignotages de produits sucrés sont une des causes des prises de poids et des ventres dodus. Ajoutez à cela que leurs fibres sont bénéfiques pour le transit dont les caprices, quand il en manque et quand on ne boit pas assez, favorisent de désagréables gonflettes.

Manger suffisamment de fruits, au moins 100 g à chaque repas, est donc un indiscutable atout pour un ventre plat. Les autres sont une alimentation équilibrée et des abdos quotidiens ou tout autre activité physique qui fait travailler ses muscles.

http://www.e-sante.fr/


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>