Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUTODIENNE DU MARDI 05 JUIN 2012
APS : Cérémonie d’installation de sages-femmes au district sanitaire de Guédiawaye

Le district sanitaire de Guédiawaye (banlieue de Dakar) procède, mardi à 15 heures, à l’installation de sages-femmes recrutées par l’ONG Intrahealth International.

La cérémonie se tiendra dans la salle des fêtes du foyer de Wakhinane, à Guédiawaye.

Le travail de ces sages-femmes entre dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie ‘’Approche d’offre de proximité’’ initiée par le projet Initiative sénégalaise de santé urbaine (ISSU), selon la même source. Elle indique que la cérémonie aura lieu en présence des autorités du district sanitaire, de personnalités coutumières et d’élus locaux.

Le projet ISSU, rappelle le communiqué, vise à améliorer la qualité de vie des populations urbaines les plus démunies du Sénégal, à travers l’augmentation de l’accès, de la qualité et de l’utilisation des services de planification familiale.

Il est mis en œuvre dans six villes sénégalaises - Dakar, Pikine, Guédiawaye, Mbao, Mbour et Kaolack -, dans le cadre d’un accord de coopération entre Intrahealth International, la Fondation Bill et Melinda Gates et d’autres partenaires.

APS : Pikine : des consultations et soins pour les usagers et travailleurs du marché aux poissons

Le marché central aux poissons de Pikine (banlieue de Dakar) organise en mi-juin une séance de consultations médicales et d’offre de soins gratuits au profit de ses usagers et travailleurs, a annoncé lundi son directeur général, le capitaine Babacar Diop.

D’une durée de deux jours, ces consultations médicales et offres de soins gratuits se tiennent les 15 et 16 juin prochains, a indiqué le capitaine Diop qui animait une conférence de presse, en prélude à la manifestation.

‘’Le but principal de l’activité est de contribuer à la promotion de la santé des travailleurs et des usagers du marché central au poisson en leur donnant, pendant 48heures, la possibilité d’être informés, de se faire consulter, soigner et, si nécessaire, de se faire suivre dans des structures sanitaires appropriées’’, a-t-il dit.

Selon lui, cette séance de consultations médicales gratuite et offre de soins de santé va ‘’permettre à 700 travailleurs et usagers du marché central au poisson de disposer d’informations essentielles afin de mieux se prémunir de maladies telles que le paludisme, la tuberculose, les infections sexuellement transmissible, le SIDA, la malnutrition des enfants et de connaître la planification familiale’’.

Le capitaine Diop a également estimé que cette séance va, entre autres, permettre ‘’au moins à 3000 femmes travailleuses (du marché) de consultations gynécologiques relatives au cancer du sein et à celui du col de l’utérus, et à 7000 travailleurs et usagers de bénéficier de dépistage du VIH/SIDA, de la tuberculose, du diabète et de l’hypertension artérielle’’.

Il espère que lors de cette manifestation quelques 500 hommes bénéficieront de dépistage de la prostate et au moins 1500 femmes travailleuses de méthodes de planification familiale.

Sud Quotidien : 13EMES JOURNEES MEDICALES DE L’HOPITAL PRINCIPAL DE DAKAR : « Le cancer du sein est la première cause de mortalité chez la femme »

Selon l’Agence internationale de recherche sur le cancer, on dénombre plus de 853 cas de cancer du sein par an au Sénégal. La plupart des femmes sont dépistées tardivement. Conséquence, 472 d’entre elles finissent par mourir soit un peu plus de la moitié des cas répertoriés. Les causes sont souvent liées au fait qu’au Sénégal non seulement les malades arrivent tardivement dans les structures de référence mais le taux de prise en charge est quasiment nul. 4 à 5 oncologues, spécialistes des tumeurs cancéreuses, pour l’ensemble des malades du pays.

Le Soleil : Colonel BOUBACAR WADE, Directeur de l’hopital principal de DAKAR : « La drépanocytose, un facteur d’aggravation du sous-développement »

Les Journées médicales de l’Hôpital Principal de Dakar ont permis aux praticiens d’échanger sur plusieurs pathologies. Le directeur de cette structure hospitalière, le médecin-colonel Boubacar Wade, a rappelé que la prise en charge des citoyens, la participation à l’enseignement et à la recherche pour résoudre les problèmes de santé, sont les missions principales de l’établissement.

Les 13èmes Journées médicales de l’Hôpital Principal de Dakar (Hpd) ont eu lieu du 31 mai au 2 juin 2012. Cette année, le thème central a porté sur la drépanocytose. Les patriciens sénégalais et de la sous-région ayant pris part à ces journées ont débattu sur des pathologies telles que le cancer du sein, la transfusion sanguine et ses alternatives, la prise en charge des Infections sexuellement transmissibles (Ist), entre autres. Les journées ont aussi permis aux paramédicaux de plancher sur le rôle de l’infirmier dans la prise en charge des cancers et de la tuberculose.

En abordant le thème central de ces journées, le directeur de l’Hôpital Principal de Dakar, le médecin-colonel Boubacar Wade a soutenu que la drépanocytose est « une maladie constitutionnelle dont l’hérédité reste récessive. Elle est responsable d’une morbidité et mortalité importante. Elle est aussi source de retards scolaires, mais également de facteur d’aggravation du sous-développement économique ». Présidant l’ouverture des 13èmes Journées médicales de l’Hpd, le ministre des Forces Armées, Augustin Tine avait déclaré que la drépanocytose est la maladie la plus répandue dans le monde. Elle atteint un grand nombre de personnes dans le monde dont 75% résident dans les pays pauvres. « Il s’agit d’une malade grave, invalidante et chronique. Une maladie dont la fréquence reste inconnue et mal prise en charge », a déploré M. Tine qui fait savoir qu’au Sénégal, « 1 enfant drépanocytaire sur 2 ne fêtera pas son 5è anniversaire et ceux qui atteignent l’âge adulte ont une espérance de vie de 45 ans ».

Augustin Tine a, par la suite, rendu un vibrant hommage au parrain de ces journées médicales, le Pr. Souleymane Mboup. Professeur titulaire des universités et auteur de 284 publications scientifiques, Officier de l’Ordre national du Lion, le Pr. Souleymane Mboup a suggéré, aux hôpitaux sénégalais, de se regrouper et d’organiser, de telles journées qui pourraient constituer une bonne mise à niveau des praticiens.

Le médecin-colonel Boubacar Wade a soutenu que ces rencontres ont permis aux praticiens de confronter leurs expériences, d’échanger et de formuler des recommandations pour l’amélioration de la qualité des services fournis aux populations. Il a rappelé que la prise en charge des citoyens, la participation à l’enseignement et à la recherche en vue de résoudre les problèmes de santé, restent les missions principales d’un établissement de santé. « Notre devoir est d’assurer un rôle de référence et de soutien aux forces armées sénégalaises », a-t-il souligné.

Le Pr. El Hadji Ibrahima Sall de l’Université Polytechnique de l’Ouest africain a animé, cette année, la conférence inaugurale sous le thème : « Vivre et mourir : quelle éthique médicale pour le XXI siècle ».

Le Soleil : Ndande intensifie ses efforts de prévention du paludisme

Les autorités sanitaires régionales visent la couverture universelle en moustiquaires imprégnées. Le programme qui va concerner tous les ménages a été lancé, samedi dernier, à Ndande, dans le district sanitaire de Kébémer.

Couvrir tous les couchages de tous les ménages en moustiquaires imprégnées. C’est le pari que se sont fixées les autorités sanitaires de la région de Louga, dans le cadre du programme de couverture universelle en moustiquaires imprégnées de longue durée d’action (Milda). Ledit programme a été lancé, samedi, dans le poste de santé de Ndande, dans le district sanitaire de Kébémer, en partenariat avec Net Works. La cérémonie, présidée par le préfet Souleymane Cissé, a été une occasion, pour les autorités, de lancer une invite forte aux populations à dormir sous moustiquaire imprégnée. « L’usage de la moustiquaire imprégnée est l’arme la plus efficace, chez l’individu, pour lutter contre le paludisme », a indiqué Dr Amadou Yéri Camara.

Le médecin chef du district sanitaire de Kébémer, souligne que, « selon l’Organisation mondiale de la santé, un taux de couverture en moustiquaires imprégnées supérieur à 80%, permet de réduire la mortalité infanto-juvénile d’environ 25% ». Ainsi, a-t-il ajouté, « l’objectif du programme est d’assurer la couverture à 100% des couchages habituels en moustiquaire imprégnée de longue durée d’action dans les ménages ciblés et d’amener, au moins 80 % de la population générale des zones ciblées, à dormir sous moustiquaire imprégnée ». Selon le préfet Souleymane Cissé, « chaque chef de famille, chaque femme de ménage doit veiller à l’utilisation effective de moustiquaires imprégnées dans chaque couchage », avant d’ajouter qu’« avec la gratuité des moustiquaires, tous les couchages devraient être couverts pour prévenir les piqûres de moustiques et ainsi permettre aux membres de la famille d’échapper aux affres de la maladie ». Pour ce faire, les autorités sanitaires misent beaucoup sur la sensibilisation et sur l’enga gement des relais communautaires pour un succès éclatant du programme qui concerne, cette année, les régions de Louga et de Ziguinchor.

Source :http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>