Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDENNE DU LUNDI 19 OCTOBRE 2009
HOGGY / UN LIT UNE MOUSTIQUAIRE : La Thaïlande manifeste sa solidarité

Les asiatiques s’impliquent auprès du Sénégal dans la bataille contre le paludisme. En effet, les Thaïlandais viennent de manifester leur solidarité dans cette lutte menée par la communauté internationale contre la malaria. L’originalité de leur démarche est d’offrir à l’hôpital général de Grand Yoff pour chaque lit une moustiquaire. Hier l’ambassadeur de Tailande à Dakar a remis 300 moustiquaires imprégnées aux autorités de cette structure de soins pour contribuer à mieux protéger les malades hospitalisés qui sont quotidiennement envahis par les milliers voire de millions de moustiques. Après la coopération américaine qui a mobilisé 250 000 moustiquaires destinées à secourir dans notre pays les femmes enceintes et les enfants de moins de cinq ans constituant les couches les plus vulnérables, la Thaïlande vient ainsi renforcer l’offensive contre le paludisme au Sénégal. Hier, 300 moustiquaires imprégnées ont été offertes par l’ambassadeur de Thaïlande à l’hôpital Hoggy, une structure exposée en permanence à l’envahissement par des moustiques qui proviennent de la zone de captage des eaux et du canal à ciel ouvert. Lors de la cérémonie de réception de cet important don le directeur général de cette structure de soins a estimé que ceci permettra de réduire le fort taux de 40% de paludéens chez les femmes enceintes et de 13 % chez les enfants que l’hôpital enregistre. Il a en outre estimé qu’avec ce nouveau concept « un lit une moustiquaire », il y aura nécessairement un changement dans les comportements pour permettre de bouter la malaria hors du Sénégal. Et selon lui, cette solidarité constitue un acte de poids dans la prévention et la prise en charge des malades. Dans son discours, l’ambassadeur de Thaïlande a indiqué que ce don s’inscrit dans leur projet de coopération dans le cadre de la lutte contre le paludisme. Déjà, a-t-il fait remarquer, sept médecins sénégalais sont envoyés en formation dans son pays pour s’imprégner de l’expérience thaïlandaise dans la lutte contre ce fléau. Il a tenu également à souligner qu’après Hoggy, le projet va s’étendre dans les hôpitaux de Saint-Louis et de Touba. Probablement d’autres structures régionales comme celles de Tambacounda et Ziguinchor pourront également en bénéficier, a-t-il ajouté en substance. Le directeur de cabinet du ministre de la Santé , de la Prévention et de l’Hygiène publique a salué ce geste qui accompagne les autorités dans la lutte contre le paludisme. Il en a profité pour exprimer son souhait de voir ce concept « un lit une moustiquaire » devenir un slogan national. La cérémonie s’est tenue dans l’enceinte de l’hôpital et qui a réuni les autorités étatiques, sanitaires, coutumières, les travailleurs de la structure en présence des syndicalistes.

Le Soleil : CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR POPULATION ET DEVELOPPEMENT : Plaidoyer pour vaincre la pauvreté, le Vih/Sida, la mortalité maternelle...

Le Vih/Sida, la mortalité maternelle, la pauvreté, l’urbanisation, le développement social, les migrations intérieures et extérieures seront développés au cours de la Conférence internationale sur population et développement (Cipd+15) qui se tient à partir d’aujourd’hui à Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Pour venir à bout des problèmes pressants de l’Afrique que sont la pauvreté, le Vih/Sida,... une jonction entre les objectifs communs de la Conférence internationale sur population et développement (Cipd) et les Omd serait souhaitée par les organisateurs de la Cipd d’Addis-Abeba. Cette conférence sera l’occasion pour les participants d’aborder diverses questions, notamment la pauvreté qui frappe plus en plus les jeunes africains dont 50% ont moins de 30 ans. La problématique de l’urbanisation sera aussi au cœur de cette rencontre internationale. Les chefs d’Etat africains sont invités à régler le problème de l’urbanisation, car d’ici 2030, la population africaine devrait doubler. « Il faut qu’il y ait des investissements dans la planification urbaine d’une part et l’élargissement des services socioéconomiques d’autre part pour atténuer les problèmes liés à l’extension des centres urbains », plaident les organisateurs de la Cipd. Les problèmes de migrations, qui continuent de peser lourdement sur les ressources humaines des gouvernements africains, feront aussi partie des sous-thèmes de la conférence organisée conjointement par le Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa), la Commission de l’union africaine (Cua) et la Commission économique pour l’Afrique (Cea). Plus de 300 délégués constitués des représentants des gouvernements africains, des organisations de la Société civile, d’experts de l’égalité hommes/femmes, des droits de l’Homme, de la santé maternelle, des questions démographiques et du développement durable sont attendus à cette conférence. La Commission économique pour l’Afrique (Cea) publiera au cours de cette conférence un rapport sur la mortalité maternelle dont les taux sont encore très élevés en Afrique par rapport au reste du monde.

APS : 200 millions de médicaments et de matériel au centre de santé ’’Nabil Choucair’’

L’ONG américaine \"Doctodock\" a fait don vendredi au centre de santé ’’Nabil Choucair’’ de la Patte d’Oie d’un lot de matériel de santé et de médicaments d’une valeur de 200 millions de FCFA. Le don se compose de divers matériels en particulier d’écographie, de chirurgie et de chirurgie dentaire dont le médecin-chef, le docteur Seyni Kâne a apprécié la qualité et l’opportunité. Préalablement destiné au poste de santé de Grand Médine, il a en définitive été transféré au centre ’’Nabil Choucair’’, pour des raisons d’inadaptation physique à être hébergé par son premier destinataire. Le transfert a eu lieu grâce à l’intervention d’un résident de la Patte d’Oie, Mbaye Diouf. Moustapha Diakhaté, un Sénégalais installé aux Etats-Unis et membre du conseil d’administration de l’ONG américaine, a profité de la cérémonie pour inviter les usagers du matériel de santé d’en prendre ‘’le plus grand soin’’.

Lui donnant des assurances dans ce sens, le maire de la Commune d’arrondissement de la Patte d’Oie, Ibrahima Diamé, a demandé la sponsorisation d’un technicien qui viendrait, tous les six ou douze mois à Dakar, pour l’entretien du matériel. Il a également souhaité la formation d’un technicien autochtone. Le maire a par ailleurs sollicité l’ONG américaine pour un appui au service Radio du centre de santé \"qui ne marche pas\" actuellement. Au nom du ministre de la Santé et de la Prévention , le sous-préfet, Al Ousseynou Dène, représentant l’Etat, a remercié les donateurs, ainsi que le peuple et le gouvernement américains, soulignant que \"le Sénégal apprécie à sa juste valeur cet exemple de coopération décentralisée avec les Etats-Unis d’Amérique\".

Walf Fadjri : Cataracte, prostate, hypertension artérielle et infections urinaires chez les femmes : Diagnostic sans frais aux Hlm Rufisque

Le poste de santé des Hlm de Rufisque a abrité le samedi dernier une Journée de consultations gratuites. Le diagnostic a concerné environ plus de 320 personnes. Cataracte, prostate, hypertension artérielle et infections urinaires chez les femmes ont figuré parmi les pathologies les plus récurrentes lors de cette journée organisée par le Cercle des Amis de la localité unis pour le développement (Calud). Environ plus de 320 personnes se sont fait consulter gratuitement au poste de santé des Hlm de Rufisque samedi dernier. Le décompte final se présente comme suit : 131 en médecine générale, 28 en gynécologie, 94 en pédiatrie et 73 en ophtalmologie. Chez les personnes du troisième âge, la cataracte et les prostates constituent les pathologies les plus fréquentes. En effet, confie l’ophtalmologue le Docteur Dakha Ndiaye, sur les 73 personnes diagnostiquées, les 75 % souffrent de cataracte. Toutes, des personnes du troisième âge dont la moitié avait déjà commencé le traitement. Après la cataracte, viennent les conjonctivites (15 %) et le reste concerne les amétropies (myopie, presbytie et hypermétropie). Le Dr Ndiaye trouve normal le taux élevé de cataracte chez les personnes âgées, car dit-il, elle est la pathologie la plus fréquente en gériatrie. Souffrant de cataracte avec un début de traitement, le vieux Mamadou Ndiaye, un notable de la cité des Hlm a saisi cette opportunité pour voir l’état de santé de ses yeux. ‘Cette initiative du Calud est importante car elle permet aux personnes âgées de la cité de s’informer de leur état de santé et de pouvoir se traiter gratuitement’, se félicite le vieillard. Cependant, il déplore l’indisponibilité de certaines molécules parmi les médicaments distribués gratuitement.

Le prostatisme, les lombalgies et l’hypertension artérielle figurent régulièrement dans le lot des pathologies décelées chez les personnes âgées. ‘Tous les cas qui nécessitaient une prise en charge sont traités sur place, les autres sont envoyés dans les structures de référence’, confie un médecin qui a eu à diagnostiquer bon nombre de personnes âgées. Chez les femmes, surtout celles âgées entre 18 à 45 ans, ce sont les infections urinaires et vaginales qui sont les plus fréquentes. A cela s’ajoutent les règles douloureuses chez les jeunes filles et les douleurs abdominales pelviennes (Dap). Selon la sage-femme Ngounia Ndiaye Doucouré, ces infections sont liées en majeure partie à un manque d’hygiène et à l’utilisation de certains produits comme les ‘saf-safal’. Les habits très serrés que portent les femmes peuvent être également source d’infections, informe la sage-femme. Parmi la quarantaine de femmes consultées, trois manifestent un début de grossesse et trois autres souffrent de stérilité. Ces dernières ont fait huit ans de mariages sans enfant. Pour la prise en charge, certaines ont reçu gratuitement des médicaments, d’autres sont orientées dans les centres de spécialisation comme l’hôpital Youssou Mbargane. Cette Journée de consultation gratuite est la seconde manifestation du genre organisée par le Calud. En effet, il y a cinq mois, l’association des Hlm de Rufisque avait organisé une journée de dépistage sur le diabète en collaborations l’association des diabétiques de la vieille cité. Pour le Président du Calud, Gora Sarr, la santé des populations constitue une préoccupation majeure. C’est pourquoi, dit-il, le Calud ne ménagera aucun effort pour trouver tant soit peu, et en collaboration avec les autorités sanitaires de la localité, les moyens pour une meilleure prise en charge des problèmes de santé des populations qui ne disposent pas souvent de moyens.

Organisation de la Journée de consultation : Le Calud déplore la non-implication des autorités politiques de Rufisque

Les habitants des Hlm de Rufisque ne sont pas contents du comportement des autorités politiques de la ville de Mame Coumba Lamb. En effet, pas une seule autorité n’a apporté sa contribution à cette journée de consultations gratuites, déplore Ndiaba Seck, président de la Commission santé-environnement du Calud. De son avis, la santé des populations importe peu à ses autorités politiques qui ont été pourtant informées de la tenue de cette journée. Présidente d’organisation de cette journée, Mamy Niang abonde dans le même sens. Selon elle, cette journée a été entièrement organisée par le Calud sur fonds propres. ‘Hormis l’appui de la Pharmacie nationale d’approvisionnement qui a offert un lot de médicaments, et la contribution de quelques bonnes volontés de la cité des Hlm Rufisque, aucune autorité politique n’a daigné soutenir cette journée de consultations gratuites’, déplore-t-elle.

Le Quotidien : Absence de recrutement, non-paiement de la dette des hôpitaux : Le Sutsas appelle l’Etat à plus de responsabilité

Les problèmes notés, ces derniers temps, dans le secteur de la santé poussent Mballo Dia Thiam et ses camarades du Sutsas à encore inviter l’Etat au respect de ses engagements et à plus d’efforts dans le recrutement de certains personnels qualifiés. Le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) se signale encore, après quelques mois de répit dû aux vacances gouvernementales. Son Secrétariat permanent s’est réuni, vendredi dernier, en session ordinaire à l’issue de laquelle il a couché sur papier plusieurs points de revendication. En effet, dans une déclaration rendue publique hier, Mballo Dia Thiam et Cie se sont, d’emblée, dit indignés « par les interpellations récurrentes d’infirmiers chefs de poste par la Justice pour cause de délivrance de certificats de décès qui n’auraient pas convaincu, en cas de mort suspecte ». Ainsi, ils demandent aux infirmiers chefs de poste de santé (Icp) « de s’abstenir de signer de tels actes qui relèvent du domaine médical jusqu’à l’obtention d’une couverture légale ». Du moins, jusqu’à un nouvel ordre émanant du Comité exécutif national. Car, ils estiment que les Icp ont la prérogative de signer de tels actes. Pouvoir qui leur est délégué par le médecin de tutelle. Aussi, le Sep du Sutsas s’émeut des lenteurs accusées dans le recrutement d’un personnel médical suffisant. Il attire ainsi l’attention de l’Etat sur « l’impérieuse nécessité de recruter du personnel, car depuis 2006, aucun recrutement massif n’a été opéré et les promotions sortantes de médecins, de pharmaciens, d’infirmiers, de sages femmes, d’assistants sociaux, d’agents d’hygiène et d’assistants infirmiers constituent une masse critique de chômeurs pendant que des postes sont fermés pour défaut de personnel ». Ainsi, il rappelle à l’Etat l’accord Sutsas-Sas portant recrutement de 858 agents dans le budget de 2009 pour, entres autres, intégrer les agents de l’ex-Pdis, d’Hygiène, des contractuels du ministère de la Santé. Cette instance du Sutsas dénonce aussi le « traitement politicien » de la gestion « inadmissible » de l’hôpital El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack. Car, ne pouvant comprendre comment un hôpital dont le budget accuse un déficit structurel peut-il supporter une ponction de près de 200 millions de francs Cfa « sous prétexte » que la nouvelle région de Kaffrine « doit être prise en compte au détriment de l’hôpital Ibrahima Niasse de Kaolack ». D’ailleurs, Mballo Dia Thiam et Cie indiquent qu’il est « urgent de combler le gap budgétaire, de payer la dette hospitalière et d’honorer toutes les factures dues au titre de gratuités : Sésames, césariennes, imputations budgétaires, indigents... sans quoi, les mêmes causes produiront les mêmes effets et sous peu, la lutte reprendra de plus belle ».

Source :http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>