Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU JEUDI 15 OCTOBRE 2009
Le Messager : Journée mondiale du lavage des mains 2009

Se laver les mains, une règle d’hygiène indispensable Ce jeudi 15 octobre est célébrée, la Journée mondiale du lavage des mains avec le slogan « les mains propres sauvent les vies ». Un évènement hors du commun peut être, mais qui sensibilise dans tous les cas, sur les conséquences d’une mauvaise hygiène des mains. Selon les statistiques, « cinq mille enfants de moins de cinq ans décèdent chaque année, des suites d’une maladie diarrhéique due en partie à une eau non salubre, l’absence sanitaire de base » dans les pays en voie de développement, notamment en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale où deux enfants précisément sur dix meurent avant l’âge de cinq ans. Une situation alarmante qui a conduit l’Unicef, à instituer en 2008, en tant qu’initiative du Partenariat public/privé, la Journée mondiale du lavage des mains. Pour la première édition, plus de cent vingt millions d’enfants, dans soixante dix pays sur les cinq continents ont pris part à cette commémoration selon le Fonds des Nations Unies pour l’enfance, l’Unicef , dont la porte-parole est persuadée que « si les enfants se lavent les mains avec de l’eau et du savon, après être allés aux toilettes », l’organisation internationale « pourrait réduire de cinquante pour cent, le nombre d’enfants qui meurent chaque année avant l’âge de cinq ans ». D’où l’importance d’inculquer une telle pratique, à l’endroit des petits à qui cette seconde édition rend hommage à travers ce slogan, « les mains propres sauvent les vies ».

C’est que les enfants jouent un rôle central pour faire passer le message. Et ceux des écoles qui apprennent les habitudes d’une bonne hygiène, les transmettent chez eux et dans leurs communautés. De fait, se laver les mains avec du savon, reste le moyen le plus sûr d’avoir un impact positif sur les enfants, les familles, les communautés locales et les pays en réduisant les maladies et en augmentant la productivité, tel le souligne d’ailleurs, le populaire groupe australien d’artistes de variétés pour enfants, Les « Wiggle », par ailleurs ambassadeurs itinérants d’Unicef et qui ont fait don d’une chanson, lors de la première édition de ladite journée, à l’organisation suscitée. Hormis les enfants, les adultes vont aussi célébrer cette journée mondiale annuelle avec des animations spéciales. Au Mali, au Japon, au Guatemala, au Népal, en France entre autres, des programmes pédagogiques, des spectacles et démonstrations sont organisés. En Côte d’Ivoire, des employés de restauration sont formés aux techniques de lavage des mains et de prévention de la grippe porcine (h1n1). Auparavant, c’est-à-dire avant-hier mardi, un nouveau rapport sur la prévention et le traitement des maladies diarrhéiques en tant que facteur d’amélioration de la survie de l’enfant a été publié par l’Unicef et l’Organisation mondiale de la santé.

Le Soleil : CARAVANE MEDICALE DE SOLIDARITE A MBOUR : UN MILLIER DE PATIENTS CONSULTES A DIASS ET KEUR MOUSSA -

Dans le cadre de ses actions humanitaires,Médisol International, en partenariat avec l’Aéroport international de Diass, la présidence de la République etMedev International (Médias - environnement et développement durable), une caravane forte d’un dispositifmédical, composé pour l’essentiel demédecins spécialistes, de paramédicaux et de communicateurs pour le changement de comportements, s’est rendue, du 9 au 11 octobre 2009, à KeurMoussa (8.000 hts) et Diass (38.000 hts) afin de prendre en charge de multiples pathologies. Les actions ont été axées sur le dépistage de certaines affections telles que le cancer du sein et du col de l’utérus, le diabète, les Infections sexuellement transmissibles et le Vih/Sida.Médisol International, selon Dr Vardini, a procédé tout au long de la caravane, à des séances de sensibilisation sur ces affections et d’autres comme le paludisme, le choléra et la drépanocytose. L’association a aussi distribué un important lot demoustiquaires imprégnées et demédicaments à des nécessiteux. Au nom de l’Aéroport de Diass,Mme Dalmeida a remercié tout le personnel de Médisol qui a pu concrétiser en actes concrets leurs idées. Le représentant du président de la Communauté rurale s’est félicité de cette initiative.

Walf Fadjri : Campagne nationale de distribution gratuite de moustiquaires : Les six districts restants de Dakar sont couverts

Les six districts qui n’avaient pas bénéficié de moustiquaires lors de la campagne nationale de distribution gratuite, couplée aux journées locales de supplémentation en vitamine A et au déparasitage, organisée au mois de juin dernier, sont désormais couverts. Il s’agit des districts Nord, Centre, Sud, Ouest, Centre, Mbao, Rufisque ainsi que les zones de Pikine et Guédiawaye non couvertes lors de la première campagne. Ce sont près de 338 686 moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (Milda) qui ont été distribuées à travers la région de Dakar durant la période du 9 au 12 octobre. En lançant officiellement cette campagne de Dakar, le ministre de la Santé , de la Prévention et de l’Hygiène publique a invité les populations bénéficiaires à faire bon usage de ces moustiquaires. ‘Dans le cadre de la lutte contre le paludisme, la prévention constitue un aspect très important. C’est pourquoi les populations doivent utiliser fréquemment les moustiquaires, particulièrement chez les enfants âgés de 6 à 59 mois’, souligne Thérèse Coumba Diop, accompagnée des responsables du Programme national de lutte contre le paludisme (Pnlp). Aux populations des localités de Hann village, de Grand Dakar, de Benn Tally (Marché Nguélaw) qui ont reçu la visite du ministre de la Santé , un appel leur a été lancé pour un plus grand engagement communautaire dans la lutte contre le paludisme. Ces dernières ont, très tôt, pris d’assaut les points de distribution des moustiquaires. Exclusivement des femmes portant leurs enfants ont eu à faire la queue devant les prestataires chargés d’assurer la distribution. L’une d’elles, rencontrée au marché Nguélaw à Benn Tally s’est dit satisfaite de pouvoir disposer d’une moustiquaire. Avec la conjoncture, même si elle ne manque pas de 1 000 francs pour en acheter, elle préfère mettre l’argent dans d’autres rubriques de dépenses en attendant une distribution gratuite. Cette distribution de Dakar est une campagne de rattrapage, dira le coordonnateur du Pnlp qui réitère l’engagement du Programme à réduire ‘fortement’ le taux de morbidité et de mortalité liées au paludisme. En effet, comme le recommande l’Organisation mondiale de la santé, la distribution gratuite et massive de moustiquaires à imprégnation durable est un excellent moyen d’étendre rapidement la couverture de la prévention, en particulier parmi les plus démunis.

Selon les responsables du Pnlp, l’objectif de cette campagne est de distribuer les Milda à 85 % des enfants entre 6-59 mois dans les districts ciblés, mais également de sensibiliser les populations sur le paludisme, avec un accent particulier sur l’intérêt de l’utilisation des Milda par les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Faisant la situation du paludisme dans le pays, le coordonnateur du Pnlp a relevé une nette tendance à la baisse. ‘Avec l’introduction des tests de diagnostic rapide et l’introduction des Act, la tendance est à la baisse et nous comptons infléchir davantage les courbes de mortalité et de morbidité liées au paludisme’, note Pape Moussa Thior.

Source :http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>