Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU MARDI 28 JUILLET 2009
APS : Louga : l’ADEMAS va en guerre contre les comportements sexuels à risques

L’Agence pour le développement du marketing social (ADEMAS) a regroupé, lundi à Louga, spécialistes de santé, imams de mosquées, délégués de quartiers et des responsables de diverses associations pour échanger sur la nécessité de réduire les comportements sexuels à risques chez les jeunes de 15 à 24 ans et les jeunes de 18 à 30 ans, a constaté le correspondant de l’APS. Réunie dans la salle polyvalente du centre culturel régional, une cinquantaine de personnes venues des districts, associations et autres acteurs des 3 départements de Louga ont partagé leurs points de vue sur la question, après les argumentaires présentés par les consultants Alé Diop et Ndèye Sokhna Mbodji.

Le projet ADEMAS/KFW qui intervient dans 8 régions entend, à travers de tels ateliers de plaidoyer, contribuer au maintien du taux de prévalence du VIH/Sida à un niveau inférieur à 2% par la prévention de la transmission sexuelle, a estimé le responsable du projet Ousmane Wade.

‘’Nous voulons éclairer les leaders d’opinion, les décideurs politiques et administratifs, les responsables de mouvements associatifs sur la féminisation et la juvénilisation actuelles de la pandémie, sur les actions des partenaires pairs et œuvrer à faciliter l’acceptation de leurs messages’’, a-t-il Wade. L’ADEMAS qui travaille avec 55 associations, a procédé à la formation de 350 éducateurs pairs dont 113 sur les techniques de vente de préservatifs et financé plus de 4000 activités dans les 8 régions-cibles. L’Agence s’investit en même temps dans la promotion de la continence sexuelle par la communication pour le changement de comportement des jeunes, et pour la protection par la mise à disposition de condoms masculins et féminins, a indiqué M. Wade. Selon lui, le projet intervient également en faveur de l’amélioration du niveau de connaissance et de perception des manifestations et risques associés aux IST-VIH chez les jeunes. L’ADEMAS travaille aussi au renforcement du niveau d’adoption de la continence sexuelle (abstinence ou fidélité à un partenaire non infecté) et pour l’amélioration de l’accès et de l’utilisation des préservatifs, selon son responsable. Pour ce faire, M. Wade a informé que le projet qui va d’ici un an mettre à disposition 16 millions de préservatifs masculins et 450.000 condoms féminins entend poursuivre les sessions de formation et d’information, de sensibilisation orientée vers les préoccupations des cibles et une éducation apte à stimuler volontairement les attitudes recherchées. ‘’La génération actuelle a une responsabilité face à l’histoire car elle doit faire de sorte que le taux de prévalence estimé aujourd’hui à 0,7% ne dépasse point les 2%’’, a pour sa part indiqué le médecin-chef de région, Dr Mouhamed Traoré, reprenant le secrétaire exécutif du CNLS, Dr Ibra Ndoye. L’adjoint chargé des questions administratives du gouverneur, Demba Touré a, en ce qui le concerne, relevé que ‘’le Sénégal a mis en place une architecture cohérente pour une réponse appropriée parce que les autorités ont vite compris que la lutte contre le Sida passe inéluctablement par la réduction des comportements à risques’’. Toutefois, il a invité tous les acteurs à une synergie des activités, voie royale selon lui pour un impact certain des actions menées notamment envers les personnes vulnérables mais également pour barrer la route à la féminisation et à la juvénilisation de la pandémie.

Walf Fadjri : Paludisme, tuberculose et sida : L’Afao se penche sur la santé des femmes en Afrique de l’Ouest

C’est ce mardi que s’ouvre à Dakar la cinquième édition du forum régional de l’Afao. Le thème de cette rencontre de quatre jours portera sur : ‘La problématique santé des femmes dans leurs activités économiques en Afrique de l’Ouest : l’apport des femmes face aux défis du paludisme, de la tuberculose et du Sida’. ‘Faire en sorte que les femmes africaines s’érigent en médecin sans blouse en ce qui concerne la sensibilisation, l’éducation et le plaidoyer sur les maladies que le paludisme, la tuberculose et le Vih Sida’, telles sont les attentes de la cinquième édition du forum régional de l’Afao résumées par Khady Fall Tall, présidente du Bureau régional de la Renaissance africaine des femmes de l’Afrique de l’Ouest (Afao). L’objectif général du forum est de mener une réflexion globale sur la contribution des femmes en Afrique de l’Ouest dans la lutte contre le paludisme, le sida et la tuberculose. Il s’agira, selon les organisateurs de cette rencontre, de mettre en exergue la vulnérabilité des femmes en Afrique de l’Ouest par rapport au paludisme, au sida et à la tuberculose.

Au-delà du renforcement des connaissances des femmes de l’Afrique de l’Ouest sur ces trois maladies, il sera question de discuter de l’impact du paludisme, du sida et de la tuberculose sur les activités économiques des femmes en Afrique de l’Ouest et d’identifier les axes stratégiques d’un plan d’action des femmes de la sous-région contre ces fléaux. Le sida, la tuberculose et le paludisme sont des maladies à l’origine de taux de mortalité élevés en Afrique, surtout chez les femmes. En ce qui concerne le Vih, elles paient le plus lourd tribut avec une épidémie qui se féminise de plus en plus. Alors que le paludisme fait des ravages chez les femmes enceintes. La gent féminine n’est pas, non plus, à l’abri de la maladie des toux chroniques.

Consciente de l’impact de ces maladies sur la santé de la femme et sur leur productivité et du rôle important que jouent les organisations féminines dans la riposte communautaire, l’Afao a décidé de placer la cinquième édition de son forum annuel sur la problématique de la santé de la femme. Cette édition devra réfléchir sur tous les aspects liés à la problématique santé des femmes dans leurs activités économiques en Afrique de l’Ouest et sur l’apport des organisations féminines dans la lutte contre le paludisme, la tuberculose et le sida en Afrique de l’Ouest. Le forum sera aussi l’occasion d’obtenir des statistiques actualisées sur l’impact de ces maladies sur les activités économiques des femmes en Afrique de l’Ouest et de passer en revue les différentes stratégies mises en œuvre dans différents pays en Afrique de l’Ouest pour lutter contre ces différentes maladies.

Sud Quotidien : CRISE DANS LE SECTEUR DE LA SANTE Le Sutsas enterre la hache de guerre

Le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (Sutsas) a suspendu finalement son mot d’ordre de grève qui était prévue pour les 28, 29 juillet puis les 4, 5, 6 août 2009. En effet, réunis hier lundi en point de presse pour examiner la situation des accords signés entre le Sutsas, le Syndicat autonome de la santé (Sas) et le Gouvernement, les camarades de Mballo Dia Thiam ont estimé que « le mot d’ordre est désormais sans objet ». A les en croire « certains points de l’accord signé le 07 juillet dernier avec le gouvernement ont été respectés tandis que pour d’autres leurs dates d’échéances ne sont pas encore arrivées ». Selon toujours Mballo Dia Thiam, le Secrétaire général du Sutsas « le mot d’ordre n’est que suspendu mais pas levé . Il a averti, « si les autres points de l’accord ne sont pas respectés, la hache de guerre pourrait être déterrée ».

Parmi les points de revendication déjà satisfaits figurent « l’épongement de la dette intérieure » avec des mandats qui ont été donnés aux hôpitaux sur les 2,7 milliards d’arriérés de payement. Selon les membres du Sutsas et du Sas, le passage au comité technique de la signature du décret portant statut spécial des personnels des établissements publics de santé, la signature, le relèvement du niveau de recrutement au Bac pour l’Endss, entre autres... ». M. Thiam a annoncé que « dès la rentrée prochaine du gouvernement, l’indexation de l’indemnité de risque et la régulation du régime indemnitaire du personnel administratif, l’octroi de l’indemnité de logement et le relèvement de l’âge de la retraite à 65 ans feront l’objet de négociations ».

Par ailleurs, les membres du Sutsas ont fait savoir que le recrutement des nouveaux sortants de l’Endss peinent à être appliqué. Toutefois ils ont précisé que « les contractuels constituent la priorité » en ce qui concerne le recrutement.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>