Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU LUNDI 29 JUIN 2009
Le Soleil : Supplémentation en Vitamine A : 35.150 enfants ciblés à Podor

35.150 enfants de 6 à 59 mois sont ciblés dans le département de Podor qui bénéficieront de la supplémentation en vitamine A, et de la distribution de moustiquaires imprégnées, souligne l’adjoint au médecin chef départemental, le Dr Kaly. A cet effet, le district a organisé une session de formation à l’intention des Infirmiers chefs de poste (Icp). Le lancement de la campagne qui a démarré le 24 juin dernier, durera 6 jours. Si la vitamine A occupe une place de choix dans la démarche des autorités médicales, le Dr Kaly n’a pas manqué de soulever les problèmes liés à la logistique. « J’ai beaucoup de soucis pour la logistique, surtout en zone aride comme le Diéri où les populations sont toujours à la recherche de l’eau ». Dans les villes, le Dr Kaly et ses hommes comptent sur les élus locaux, et les Organisations communautaires de base (Ocb) dans le cadre de la sensibilisation.

Le Soleil : Diourbel : Journées de consultations gratuites des personnes du troisième âge

Organisées le week-end dernier en partenariat avec le Réseau des cadres du Baol (Recab), les journées de consultations médicales de Diourbel ont ciblé plus de 500 personnes du troisième âge. Elles ont également reçu des médicaments sous forme de don, a indiqué le parrain, M. Khadim Guèye, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture, chargé des Organisations paysannes. Khadim Guèye a invité les organisateurs à apporter le maximum d’efficacité dans le suivi médical de toutes les personnes âgées consultées. Se réjouissant d’être choisi comme parrain des journées médicales, Khadim Guèye est pour une pérennisation et une décentralisation de ces consultations au niveau des zones rurales. Pour sa part, le professeur Lamine Guèye de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, président de la commission médicale du Recab, a signalé la présence d’une trentaine de médecins spécialistes.

APS : Diourbel : consultations gratuites et dons de médicaments pour personnes âgées

Des personnes du troisième Age ont bénéficié de consultations gratuites et de dons de médicaments, samedi et dimanche à l’hôpital Heinrich Lübke de Diourbel, a constaté l’Agence de pressé sénégalaise. L’opération a été rendue possible avec la collaboration de la commission médicale du Regroupement des cadres du Baol (RECAB) et le concours des services médicaux de la région.

Ainsi plus de 500 patients ont pu bénéficier des largesses de l’Association des volontaires du troisième Age qui a organisé ces consultations. Durant des jours, des praticiens composés d’une trentaine de médecins spécialisés en cardiologie, neurologie, dermatologie, urologie et autres, ont pu consulter et traiter des personnes âgées de la région. Le président de l’Association des volontaires du troisième Age, Talla Diokhané, a salué l’implication des autorités sanitaires et l’Ordre des pharmaciens qui contribuent ainsi à l’amélioration de la santé des bénéficiaires.

M. Diokhané a salué ’’l’humanisme et l’attachement au Baol et à ses patriarches’’ du parrain de ces journées, le ministre délégué chargé des Organisations paysannes et de la Syndicalisation des agriculteurs, Khadim Gueye. ’’Il (Khadim Guèye) a beaucoup contribué aux préparatifs de ces consultations médicales gratuites’’, a-t-il souligné, relevant que leur association, à but non lucratif, est un partenaire de l’Etat sénégalais dans toute action de développement. Le parrain des ces journées, le ministre délégué Khadim Guèye, responsable politique et natif de la région, s’est réjoui du choix porté sur sa personne pour présider ces journées. ’’C’est une initiative très noble qui va permettre de consulter gratuitement et donner des médicaments aux personnes âgées de la région’’, a indiqué le ministre, lors de la séance inaugurale des journées de consultations.

Khadim Guèye s’est engagé à pérenniser, avec l’association des volontaires du troisième Age, ces consultations gratuites, en y associant tous les cadres de Diourbel.

Walf Fadjri : Services de réanimation des hôpitaux : Les produits anesthésiants font souvent défaut

Pour se faire opérer, le malade est souvent appelé à se procurer auprès de la pharmacie des produits permettant de l’anesthésier. Parce que ces produits sont maintenant indisponibles dans les hôpitaux sénégalais en prise à de ruptures de stock permanentes. Dans les services de réanimation, on se plaint souvent de l’indisponibilité des produits anesthésiants. Le malade est souvent renvoyé à la pharmacie pour se procurer les produits. ‘On est obligé de prescrire des médicaments aux malades pour qu’ils aillent chercher les produits anesthésiants dans les pharmacies. Cela prend du temps et nous le déplorons. Nous souhaiterions une disponibilité de ces produits dans les hôpitaux, particulièrement dans les structures de réanimation’, fustige le Professeur Oumar Kâne, chef du service Anesthésie-réanimation du Centre hospitalier universitaire de Fann. Le spécialiste en réanimation faisait une présentation portant sur le ‘Remplissage vasculaire et l’état de choc’, lors de l’enseignement post-universitaire organisé par la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). Pour faire face à ces ruptures de stock dans les établissements de santé, la Pna a convié à cette rencontre les gestionnaires de stock et responsables de pharmacie d’hôpitaux pour les doter d’outils de gestion adéquats. Il s’agit, selon Papa Birama Ndiaye, directeur de le Pna, de partager les outils et les manuels de procédure qui sont d’une grande utilité du point de vue de la gestion des médicaments. En effet, dit-il, ‘des difficultés sont souvent notées dans l’expression des besoins’. Ce qui est à l’origine des ruptures de stock et de la préemption au niveau des structures de santé. Avec les outils de gestion, la Pna compte doter les gestionnaires de stock d’une certaine capacitation afin d’optimiser le stock disponible et anticiper sur les commandes. ‘Ainsi, des outils de travail et des manuels de procédure sont mis à la disposition des partenaires, notamment les pharmaciens gestionnaires de stock dans les districts qui procèdent aux commandes en collaboration avec les médecins chefs de région’, explique le directeur de la Pna. En tant que grossiste répartiteur du secteur public, la Pna veut limiter au maximum, aussi bien dans les établissements de santé qu’à son niveau propre, les ruptures de stock ainsi que les préemptions de médicaments. Ainsi elle ne se limite pas à une activité commerciale qui consiste à rendre disponibles et accessibles les médicaments essentiels.

Ces rencontres périodiques appelées Enseignements post-universitaires avec des thèmes bien précis constituent un moment privilégié d’échanges entre la Pna et les différents prestataires. L’intérêt est d’identifier avec eux les goulots d’étranglement, les difficultés et d’entrevoir ensemble des pistes de solution. Le cours du Professeur Oumar Kâne a été une occasion de sensibiliser les médecins qui ne sont pas toujours dans ces unités de réanimation. ‘Très souvent, ces états de choc se prennent difficilement en charge. Nous insistons sur ces produits essentiels et qui sont disponibles’, explique le chef de Service réanimation du Chu de Fann. De son avis, même si les unités de conditionnement ne sont pas au rendez-vous, c’est aux structures sanitaires de se battre pour disposer de ces produits.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>