Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU JEUDI 14 MAI 2009
Sud Quotidien : PRISE EN CHARGE DU DIABETE Un manuel validé pour une meilleure éducation des patients

Les professionnels de santé en Afrique vont bientôt bénéficier d’un manuel sur le diabète adapté aux réalités du continent. Sous financement de la Fédération internationale des diabétiques (région Afrique) dont l’Association sénégalaise de soutien aux diabétiques (Assad) et le Centre Mark Sankalé sont membres, un atelier de validation du manuel a réuni avant-hier, mardi, les experts de cette maladie. Pour que le Sénégal s’approprie du manuel de formation pour les éducateurs sur le diabète, des médecins, associations de consommateurs, et les partenaires sociaux ont tenu une rencontre à Dakar avant-hier, mardi, pour valider ledit document. A cette occasion, le Pr Seydou Nourou Diop, directeur du Centre Mark Sankalé s’est expliqué sur l’historique du diabète et les acquis que le Sénégal a enregistrés dans le cadre de la lutte contre cette maladie. En l’occurrence avec le recul des cas de décès, des amputations et de l’amélioration du diagnostic. Il s’est appesanti également sur l’intérêt de l’éducation dans la prise en charge du diabète en prenant en exemple l’action populaire d’éducation des diabétiques. Le Pr Diop est également revenu sur l’importance de disposer d’un manuel de ce genre comme bréviaire pour former les éducateurs et de mieux les outiller. Ce qui va leurs permettre de mieux traiter les diabétiques quelle que soit la localité où résident les patients. A sa suite, le secrétaire général de l’Assad a pour sa part démontré l’intérêt de l’éducation dans le traitement du diabète. Selon lui, « qui parle d’éducation parle de prévention et qui parle de prévention parle de sensibilisation pour éviter d’être atteint de cette maladie et des complications imputables à ce mal dont souffrent plus de 300.000 Sénégalais ». C’est pourquoi le représentant de l’Assad a interpellé les autorités à assurer un meilleur suivi en sachant toutefois bien que l’Etat, à lui tout seul, ne pas tout faire.

Le Conseiller technique n°1 du ministre de la Santé a tenu à rassurer que l’Etat veillera conformément à sa mission, qui est d’assurer un meilleur suivi des conclusions et une bonne exploitation des recommandations issues de ces travaux. Quatre groupes ont été dégagés pour valider le document. La semaine prochaine, ce sera au tour des éducateurs provenant des différentes régions d’être formés sur ce document validé par la commission des experts.

Le Soleil : LUTTE CONTRE LE PALUDISME A THIENABA : LES CHEFS DE VILLAGE A LA POINTE DU COMBAT

Le village de Keur Yoro Sadio, situé à 6 kilomètres au nord de Thiénaba, a accueilli, lundi dernier, le forum de l’Association islamique « Sopey Mouhamed » (Aism). Ouvert par le sous-Préfet de l’arrondissement, Babacar Dramé, en présence du président de la Communauté rurale Abdou Gning, la rencontre d’échanges a vu la participation de 60 chefs de village, ainsi que des femmes mobilisées pour l’éradication du paludisme dans la zone. Les chefs de village ont pris l’engagement d’être à la pointe du combat, affirmant, dès leur retour, plaider le renforcement des caisses de solidarité de lutte contre le paludisme qui facilitent l’acquisition de moustiquaires imprégnées et l’évacuation rapide des malades. « Nous veillerons davantage sur la propreté de nos villages et de leurs alentours à travers une mobilisation des jeunes et des femmes », confie leur porte-parole, confiant qu’il a été constaté « un net recul du paludisme dans leurs villages respectifs ces trois dernières années ». Selon El Hadji Diop, président de l’Aism, en 1999, 3.459 cas de paludisme ont été déclarés dans la Communauté rurale de Thiénaba contre 52 cas, l’hivernage dernier.

Le Soleil : JOURNÉE INTERNATIONALE DE L’INFIRMIER : Les maux de la profession diagnostiqués

Déficit en personnel qualifié, de formation surtout dans les soins spécialisés, manque de plan de carrière. Tels sont les problèmes diagnostiqués lors de la célébration, ce 12 mai 2009 à l’Hôpital général de Grand-Yoff (Hoggy), de la Journée internationale de l’infirmier par l’Association nationale des infirmiers et infirmières diplômés d’Etat du Sénégal (Aniides). L’Aniides a célébré ce 12 mai, la Journée internationale de l’infirmier à l’Hoggy avec comme thème retenu : « Servir la collectivité, garantir la qualité : les infirmiers s‘engagent pour des soins innovants ». Le président du comité d’organisation, Aisa Diaga Ngom, a rappelé que cette journée est « une opportunité saisie pour partager, avec l’ensemble des acteurs de Santé, les activités et les préoccupations majeures de la profession tel que l’accès aux soins de santé de qualité, accessibles et innovants ». Le Dg de Hoggy, le colonel Babacar Ngom, n’a pas manqué de souligner la place importante de ces acteurs de la Santé. « Cheville ouvrière du système de santé, ces acteurs sont les plus proches des populations au coeur du Sénégal profond », a dit le Dg. Il a invité ces derniers à « évaluer leurs pratiques à l’aune de la demande sociale et être davantage réceptifs aux populations ». Car, l’exercice de la profession d’infirmier, bien que placé au cœur du dispositif et au niveau supérieur de la pyramide de santé, ne va pas sans contraintes majeures. Notamment le déficit en personnel qualifié, de formation surtout dans les soins spécialisés, le manque de plan de carrière. Et le président de l’Aniides, Abdou Guèye, de proposer la création d’un conseil des infirmiers, organe de réflexion pour un meilleur cadre d’exercice de la profession.

Feu Samba Sylla, infirmier d’Etat et technicien supérieur de Santé et ancien surveillant du service de la réanimation de Hoggy, a été le parrain de la journée. Ses qualités ont été magnifiées. « Il fut un homme exemplaire, dont la compétence, la générosité et l’humanisme exceptionnel a été reconnu par l’ensemble de ses collaborateurs », ont témoigné ses collaborateurs.

Le Soleil : LIMITATION DES RUPTURES DE MÉDICAMENTS : La Pna révise les manuels de procédures

La révision des manuels de procédures est une priorité pour la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). La question a été inscrite sa 4è revue annuelle ouverte le lundi 11 mai par le directeur de Cabinet du ministre de la Santé , de la Prévention et de l’Hygiène publique.

La révision des manuels de procédure est au cœur de la réflexion de la 4eme rencontre annuelle interne de la Pharmacie nationale d’approvisionnement (Pna). Cette option est un impératif. « La rencontre nous permet de faire une introspection et de dégager des axes pour améliorer nos performances parmi les aspects les plus urgents, il y a la révision des manuels de procédures pour les adapter aux réalités de l’heure », a fait savoir le directeur de la Pna , Pape Birame Ndiaye. Ce dernier a révélé que le pré-rapport du changement de statut est à sa phase finale. Le taux d’exécution du Plan d’actions est satisfaisant. « La Pna est un grossiste répartiteur. Notre mission, c’est de rendre les médicaments accessibles sur toute l’étendue du territoire national. Nous avons l’ambition de construire, au cours de l’année 2009, les pharmacies régionales d’approvisionnement comme à Kaolack, à Louga », dit le directeur. Il faut ajouter que la formation des agents sur les logiciels de gestion et de comptabilité a pour effet de limiter les ruptures dans les zones reculées. « Les efforts de la Pna ont permis d’améliorer l’accessibilité aux médicaments. Vous avez réussi le maillage du territoire national », a indiqué Cheikh Issa Sall, qui représentait le ministre de la Santé , Thérèse Coumba Diop. La Pna travaille à augmenter ses capacités de stockage aussi bien à Dakar et que dans les régions. Aujourd’hui, le taux de péremption est passé de 8 % en 2007 à 6 % en 2008, a souligné le directeur. Le représentant de l’Oms, Farba Lamine Sall, mettant l’accent sur le rôle central de la Pna dans le dispositif sanitaire du pays, a rappelé qu’un disfonctionnement de celui-ci aura des répercussions sur la prise en charge des malades dans les structures sanitaires. La finalisation du nouveau statut permettra à la Pna de disposer d’une unité de production et de lancer des appels d’offres.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>