Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU LUNDI 11 MAI 2009
APS : Saint-Louis : deux ambulances offertes à l’hôpital régional

L’hôpital régional de Saint-Louis a reçu vendredi deux ambulances offertes respectivement par la Fondation Sonatel et le SAMU national. D’un coût global de 175 millions de francs, ces deux ambulances sont équipées de tout le matériel nécessaire pour des interventions d’urgence. Elles vont ainsi renforcer le dispositif sanitaire de l’hôpital. D’habitude l’hôpital recourait à l’ambulance du Centre de santé de Saint-Louis pour faire ses évacuations prenant sur lui les frais liés à ces opérations. La cérémonie de remise s’est déroulée en présence du maire Cheikh Bamba Diéye qui a exprimé son ambition de soulager l’infrastructure hospitalière.

APS : L’Association vie et santé demande l’application du Traité international de lutte antitabac

Le président de l’Association vie et santé (AVIS) demande au gouvernement de ‘’mettre en œuvre sérieusement’’ le Traité international de lutte antitabac pour protéger les jeunes de ces sociétés de fabrication de tabac qu’elle qualifie de ‘’prédatrices’’. Pour protéger les jeunes de manière efficace contre les sociétés de fabrication de tabac, ‘’le gouvernement doit sérieusement mettre en œuvre et appliquer la Convention cadre pour la lutte antitabac (CCLAT)’’, écrit le président de l’AVIS, Massamba Diouf, dans une contribution dont copie a été transmise à l’APS. M. Diouf souligne que le CCLAT est ‘’le premier traité international en faveur de la santé publique, aujourd’hui signé par 164 pays, y compris le Sénégal’’. ‘’C’est le message que des groupes ont envoyé à travers le monde le 5 mai dernier, dans le cadre d’une Journée d’action internationale’’, explique M. Diouf, également vice-président de l’Alliance nationale pour la prévention du tabagisme au Sénégal. Il a annoncé que, pour marquer cette journée ici au Sénégal, ‘’nous allons en plus des communiqués de presse, dénoncer toutes les usines de fabrication de tabac implantées au Sénégal lors d’une marche de sensibilisation sur les méfaits du tabac’’. Massamba Diouf rappelle que l’objectif de la CCLAT ‘’est de protéger les générations présentes et futures contre les méfaits dévastatrices de la cigarette’’, estimant qu’il faut choisir ‘’entre protéger (la) jeunesse d’une mort certaine à petit feu ou renflouer les caisses de l’Etat’’. Il indique en outre que ‘’des mesures efficaces et pratiques’’ sont déclinées dans le seule document de référence en matière de lutte antitabac qu’est la CCLAT.

Il cite notamment ‘’l’augmentation des prix sur toutes les marques de cigarette, l’interdiction de toutes formes de publicité, de promotion et de parrainage et l’apposition d’image et de message d’avertissement à la santé sur chaque paquet et sur chaque barre de cigarette’’. Le document préconise également la prise en charge sanitaire des personnes victimes de tabagismes et de toutes maladies connexes et le financement par les fabricants de tabac des activités de prévention et de protection contre le tabagisme chez les jeunes.

Le président de l’AVIS soutient que ‘’toutes ces mesures se sont avérées très efficaces dans beaucoup de pays soucieux de la santé de leur population’’, avant d’ajouter que cela a ‘’contribué à ralentir l’expansion de ces vendeurs de la mort’’. L’AVIS est membre de l’Alliance nationale pour la prévention du tabagisme, membre de la Framework Convention Alliance (FCA) et point focal de l’Initiative de mobilisation panafricaine pour le contrôle du tabac (IMPACT).

Walf Fadjri : Santé sexuelle des adolescents : 30 % des adolescentes de Kolda sont des filles-mères

Dans la région de Kolda, 37 % des adolescentes âgées de 15 à 19 ans sont déjà dans la vie féconde. Et 30 % d’entre elles sont des filles-mères qui ont déjà vécu au moins une naissance. Ces statistiques sont tirées de l’Enquête démographique et de santé (Eds) IV de 2005.

(Envoyé spécial) - D’après les statistiques de l’Enquête démographique et de santé (Eds) IV de 2005, dans le Fouladou, 37 % des adolescentes âgées de 15 à 19 ans sont déjà dans la vie féconde. Parmi celles-ci, 30 % sont des filles-mères qui ont déjà vécu au moins une naissance. ‘Une situation très difficile, car les grossesses précoces constituent la majeure partie des survenues des fistules vessico-vaginales’, alerte le. Docteur Cheikh Tidiane Bâ, expert de l’Unfpa à Kolda. La santé sexuelle des adolescents constitue un véritable problème de santé publique dans la région du Fouladou d’autant que cette frange adolescente occupe une part importante de la population. Les moins de 20 ans constituent les deux-tiers dans cette localité. Santé sexuelle, Ist Sida, sexualité précoce, grossesses précoces en milieu scolaire et son lot de conséquences, autant de défis face auxquels les adolescents sont confrontés. A la recherche de leur sécurité contraceptive, ces adolescents éprouvent des difficultés d’accès aux services de santé et aux méthodes de contraception. Pis, les agents ne sont pas formés pour prendre en charge de manière adéquate leurs besoins en matière de santé sexuelle. Des difficultés résident également dans la disponibilité d’une information de qualité en matière de santé sexuelle.

Pour faire face à cette situation, l’Unfpa est en train de développer des stratégies avec l’introduction de soins conviviaux de santé de la reproduction au niveau des postes de santé. Les postes de Dabo, de Diaoubé et de Sarré Coly Sallé constituent les structures pilotes de cette stratégie. Cette approche sera étendue pour régler les questions de fréquentation des structures de santé par les adolescents, informe le Docteur Cheikh Bâ. Au niveau des établissements publics (lycées et collèges), l’Unfpa compte introduire les services de santé sexuelle. Avec l’Inspection médicale des établissements, les infirmeries des collèges seront renforcées. Un accent particulier sera mis sur la sensibilisation par les paires en milieu extra scolaire et dans les centres conseils pour adolescents. Dans ce combat, les talibés ne seront pas en reste, car ils constituent une réalité dans la région de Kolda. L’Unfpa appuie une intervention en direction des daaras et ceux de Médina Gounass, de Bounkiling sont ciblés. Mais, l’intervention compte toucher l’ensemble des daaras significatifs de la région du Fouladou. Par rapport à l’élémentaire, un appui sera apporté au programme Education à la vie familiale (Evf) de sorte que l’adolescent, où qu’il se trouve, soit satisfait des stratégies mises en œuvre pour l’accès à l’information et aux services de santé de la reproduction.

Walf Fadjri : District sanitaire de Vélingara : Près d’une centaine de personnes mises sous traitement antirétroviral

Près d’une centaine de personnes ont été mises sous traitement antirétroviral dans le district sanitaire de Vélingara, et le suivi se fait régulièrement. Mais, cette cohorte est très ‘dynamique’, selon le Dr Jacques Diamé Ndour, médecin-chef du district sanitaire de Vélingara. ‘A l’heure où je vous parle, il est certain que des cas sont en train d’être enregistrés’, dit-il lors d’un entretien qu’il nous a accordé au cours de la visite des parlementaires et des responsables de la Coopération catalane dans la région de Balantacounda. La présence du marché de Diaobé dans le district sanitaire de Vélingara fait de la région du Balantacounda une localité à risques dans la transmission du Vih. Diaobé est une zone carrefour. C’est le poumon économique de la région de Kolda, avec son marché hebdomadaire qui se tient tous les mercredis. Les populations affluent de partout, même des pays frontaliers, car le département de Vélingara partage ses frontières avec la Guinée-Bissau , la Gambie et la Guinée. Hormis le commerce, l’activité sexuelle y est très développée. D’où la stratégie avancée mise en place par les autorités sanitaires locales pour la prévention du Vih. Par rapport à la clinique, tout est sur place, rassure le médecin-chef de district. Pour les antirétroviraux, pas encore de rupture de stock notée, il suffit de passer à temps la commande au niveau de la pharmacie régionale d’approvisionnement. Cette prévention contre le Sida est appuyée par la présence d’une équipe de Médicos Del mondo, une Ong espagnole intervenant dans la santé sexuelle et de la reproduction dans le district de Vélingara. Dans cette localité, Medicos a mis en place un projet d’intervention pour les soins de santé primaires. Le duo santé et médecine traditionnelle constitue également une des préoccupations de l’Ong espagnole. ‘Des variables culturelles très importantes font que nous collaborons avec les tradipraticiens de cette localité. Le défi est d’étudier les concepts et de surmonter les obstacles par des interventions pouvant être bénéfiques aux populations locales’, souligne Marco Pollarolo, chef du projet Medicos del mondo.

POSTE DE SANTE DE SARE COLY SALLE : Une tradipraticienne assiste l’infirmière chef de poste

Dans l’arrondissement de Saré Coly Sallé, situé dans le département de Vélingara, les considérations socioculturelles occupent une très grande place dans l’offre de soins. Ce qui explique la présence d’une tradipraticienne au poste de santé. Son nom : Mada Baldé. La soixantaine, teint clair et de courte taille, la ’mammi’ fait partie de l’équipe du poste de santé. Souvent, on fait appel à ses services. Elle assiste l’infirmière chef de poste lors des consultations prénatales et des accouchements. Cette dernière ne manifeste aucune gêne par rapport à cette collaboration avec la médecine traditionnelle. Marie Thérèse Sambou la trouve d’ailleurs bénéfique. ‘Elle est là depuis trois mois. Je sais ce qu’elle peut faire et ce qu’elle ne peut pas faire’, dit-elle, ajoutant que la population de cette localité croit toujours à la tradition, ce qui explique la présence de la tradipraticienne dans le poste de santé.

Mada Baldé récite des incantations pour aider les femmes qui manifestent des complications à accoucher normalement. Elle est capable de détecter le mauvais sort chez une femme enceinte, et de replacer un bébé mal positionné. Pour sa part, la tradipraticienne s’est dit très enthousiasmée d’assister les femmes et les bébés poursuivis par le mauvais sort. Paludisme, diarrhées et infections respiratoires aiguës (Ira) constituent les pathologies les plus fréquentes dans les consultations générales au poste de santé de Saré Coly Sallé.

Le Soleil : DIVISION SIDA/IST : UN NOUVEAU SITE EN GESTATION

Les responsables de la Division Sida /Ist comptent mettre à la disposition des populations un site sur lequel une série d’informations concernant les questions du Vih/Sida seront proposées. L’objectif est de faire en sorte que toutes les productions en termes d’informations (articles de presse) sur le Vih/Sida puissent être partagées avec tous les acteurs publics et privés notamment la société civile. Toutes ces informations seront partagées autour d’une plate-forme d’informations déjà installée et qui s’intitule www.divisionsida.sn.

Le Soleil : ÉCOLE A L’HÔPITAL : 680.000 FCFA REMIS AUX ENFANTS MALADES

Le commandant des marins-pompiers de Brest en France, le capitaine Philippe Blény et sa délégation, ont remis à l’Association l’école à l’hôpital une somme de 680.000 francs Cfa pour venir en aide aux enfants malades dans les hôpitaux où intervient l’association. La cérémonie s’est déroulée le 31 avril dernier à la Pédiatrie de l’Hôpital Principal de Dakar. Le donateur, qui a voyagé par moto de la France au Sénégal, a résidé dans notre pays de 2006 à 2008. Il a promis d’autres aides aux enfants hospitalisés qui, à cause de leur maladie, perdent beaucoup de temps dans les hôpitaux. La présidente de l’Association, Mme Marie Mathiam a magnifié le geste et promis une utilisation judicieuse de l’argent. « Il servira à acheter des fournitures scolaires, des objets de distraction et des médicaments », a-t-elle indiqué. L’Association l’école à l’hôpital a été créée en 1970 et vit de l’appui des bonnes volontés. Elle intervient dans les hôpitaux de Dakar (Principal, Aristide Le Dantec, Fann) et à l’hôpital régional de Ziguinchor.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>