Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU VENDREDI 08 MAI 2009
Le Soleil : Conférence de presse du SUTSAS

Le Syndicat unique des travailleurs de la santé et de l’action sociale (SUTSAS) anime une conférence de presse, vendredi à 16 heures au siège de l’UDEN, à Derklé, annonce un communiqué reçu à l’APS. Les échanges avec les journalistes porteront sur, entre autres sujets, ‘’les urgences de l’heure, la situation sociale dans le secteur de la santé et les perspectives dans un contexte marqué par une certaine instabilité institutionnelle à la tête de la tutelle’’, précise la même source.

APS : L’Association vie et santé demande l’application du Traité international de lutte antitabac

Le président de l’Association vie et santé (AVIS) demande au gouvernement de ‘’mettre en œuvre sérieusement’’ le Traité international de lutte antitabac pour protéger les jeunes de ces sociétés de fabrication de tabac qu’elle qualifie de ‘’prédatrices’’. Pour protéger les jeunes de manière efficace contre les sociétés de fabrication de tabac, ‘’le gouvernement doit sérieusement mettre en œuvre et appliquer la Convention cadre pour la lutte antitabac (CCLAT)’’, écrit le président de l’avis, Massamba Diouf, dans une contribution dont copie a été transmise à l’APS. M. Diouf souligne que le CCLAT est ‘’le premier traité international en faveur de la santé publique, aujourd’hui signé par 164 pays, y compris le Sénégal’’. ‘’C’est le message que des groupes ont envoyé à travers le monde le 5 mai dernier, dans le cadre d’une Journée d’action internationale’’, explique M. Diouf, également vice-président de l’Alliance nationale pour la prévention du tabagisme au Sénégal. Il a annoncé que, pour marquer cette journée ici au Sénégal, ‘’nous allons en plus des communiqués de presse, dénoncer toutes les usines de fabrication de tabac implantées au Sénégal lors d’une marche de sensibilisation sur les méfaits du tabac’’. Massamba Diouf rappelle que l’objectif de la CCLAT ‘’est de protéger les générations présentes et futures contre les méfaits dévastatrices de la cigarette’’, estimant qu’il faut choisir ‘’entre protéger (la) jeunesse d’une mort certaine à petit feu ou renflouer les caisses de l’Etat’’. Il indique en outre que ‘’des mesures efficaces et pratiques’’ sont déclinées dans le seule document de référence en matière de lutte antitabac qu’est la CCLAT.

Il cite notamment ‘’l’augmentation des prix sur toutes les marques de cigarette, l’interdiction de toutes formes de publicité, de promotion et de parrainage et l’apposition d’image et de message d’avertissement à la santé sur chaque paquet et sur chaque barre de cigarette’’. Le document préconise également la prise en charge sanitaire des personnes victimes de tabagismes et de toutes maladies connexes et le financement par les fabricants de tabac des activités de prévention et de protection contre le tabagisme chez les jeunes. Le président de l’AVIS soutient que ‘’toutes ces mesures se sont avérées très efficaces dans beaucoup de pays soucieux de la santé de leur population’’, avant d’ajouter que cela a ‘’contribué à ralentir l’expansion de ces vendeurs de la mort’’. L’AVIS est membre de l’Alliance nationale pour la prévention du tabagisme, membre de la Framework Convention Alliance (FCA) et point focal de l’Initiative de mobilisation panafricaine pour le contrôle du tabac (IMPACT).

APS : Des femmes leaders de Kolda et Sédhiou sensibilisées à la prévention des MST

Une session de formation et de sensibilisation sur la prévention des maladies sexuellement transmissibles s’est ouverte jeudi à l’intention de 36 femmes leaders de groupements féminins des régions de Kolda et Sédhiou s’est ouverte jeudi matin à Kolda, a constaté le correspondant de l’APS. La rencontre qui va durer deux jours, est une initiative du Service régional du développement communautaire avec l’appui de la Banque mondiale dans sa composante IDA.

Elle a pour objectif de sensibiliser et d’informer les leaders femmes sur la prévention de transmission sexuelle (PTS), le conseil de dépistage volontaire (CDV) et la promotion du comportement à moins risque, du test prénuptial, a indiqué Mamadou Diouf, chef du Service régional du développement communautaire. M. Diouf a invité les participants à plus de solidarité entre elles d’abord, et avec leurs sœurs afin qu’elles puissent œuvrer toutes ensemble pour le développement économique et social des régions de Kolda et Sédhiou.

Durant la session, les responsables d’organisations féminines vont bénéficier du renforcement de capacité sur la prévention liées aux MST/SIDA avant de transmettre à leur tour le message auprès des autres femmes des régions de Kolda et Sédhiou où le taux de prévalence est estimé à 2 % (0,4 % au niveau national).

Le Soleil : CAMPAGNE MONDIALE POUR L’ACTION : LE FICR FÊTE L’ÉVÉNEMENT AUJOURD’HUI

Le Mouvement international de la Croix-rouge et du Croissant-rouge lance aujourd’hui une campagne mondiale intitulée « Notre monde. À vous d’agir », renseigne un communiqué de l’organisation internationale parvenu à notre rédaction. A Dakar, 1.500 volontaires de la Croix-rouge sénégalaise vont défiler du Triangle Sud (RTS) à la Place de l’Obélisque en passant par le Boulevard Charles de Gaulle, à partir de 15 heures. Des démonstrations sur les premiers secours et des activités de sensibilisation sur la sécurité routière et le choléra seront organisées simultanément par d’autres volontaires de la Croix-rouge dans les environs. Un Village de la Croix-rouge sera installé à la Place de l’Obélisque qui abritera également une exposition de la Croix-rouge sénégalaise, du Cicr et de la Ficr , afin de permettre au public de se familiariser avec le mouvement.

Walf Fadjri : Traitement du cancer chez l’enfant : Deux médecins pour tout le pays

Mettre en place des moyens et des outils dédiés à la cause humanitaire, c’est ce à quoi s’attelle la Fondation Africa Trust Productions. Pour atteindre ses objectifs, elle compte organiser un téléthon le 7 août prochain et les recettes générées par ces manifestations seront consacrées à la prise en charge des enfants atteints de cancer et d’hydrocéphalie. ‘Des liens très affectifs et personnels avec le Sénégal ont contribué au choix de ce pays pour initier une expérience pilote avec une perspective de duplication dans les autres pays’. Et cette expérience-pilote, c’est la prise en charge complète des enfants atteints d’hydrocéphalie (c’est-à-dire la présence d’une quantité de liquide rachidien dans le cerveau) et une prise en charge aussi de leurs frais liés à la chimiothérapie pour ceux atteints de cancer. C’est ce projet qu’a dévoilé face à la presse Jacques Gomis, le manager général de la Fondation Africa Trust Productions. Ce fonctionnaire de police qui réside en France a réagi pour avoir connu dans sa famille un enfant atteint d’hydrocéphalie.

Selon le professeur Seydou Boubacar Badiane impliqué dans la cause et chef du service neurologie de l’hôpital Fann, ‘la prise en charge de l’hydrocéphalie est très coûteuse et n’est pas à la portée du Sénégalais moyen : la valve de dérivation coûte 200 000 francs Cfa et le tarif forfaitaire pour l’intervention chirurgicale est de 150 000 francs Cfa’. Toujours selon le professeur Badiane, ‘nous avons l’habitude de travailler avec des associations qui nous aident à assister les cas indigents afin de faire face à la demande de valves sans cesse croissante’. Les statistiques disponibles renseignent également que 800 cas de cancers chez les enfants sont attendus au Sénégal. Face à ce nombre important de cas, expliquera le professeur Claude Moreira du service de pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec, ‘notre objectif est d’optimiser la prise en charge des cancers des enfants en concentrant les ressources matérielles, car le coût du traitement d’un lymphrome (traitement le moins cher) s’élève à environ 1 million 500 mille francs’. Le téléthon que compte organiser la Fondation Trust Africa Fondation est d’une importance capitale car, en 2008, seuls 138 enfants ont été pris en charge et cela ne couvre que 20 % de la demande de soins en oncologie pédiatrique au Sénégal. Tout en lançant un appel à toutes les bonnes volontés pour un soutien de taille, la Fondation compte atteindre d’ici le 31 décembre 2009 le nombre de mille opérations pour les enfants atteints d’hydrocéphalie et de cinq cents enfants atteints de cancers.

TRAITEMENT DU CANCER CHEZ L’ENFANT : Deux médecins pour tout le Sénégal

‘Au Sénégal, il n’y a que deux médecins pour le traitement du cancer chez l’enfant’. La révélation a été faite par le Professeur Claude Moreira du service de pédiatrie de l’hôpital Aristide Le Dantec, dont les services sont aussi sollicités par les autres pays de la sous-région (Mauritanie, Guinée, Mali). ‘Le renforcement des ressources humaines tant sur le plan médical que paramédical est nécessaire. Le ministère s’est engagé à renforcer l’équipe soignante actuelle, la formation du personnel soignant. Un deuxième médecin va se spécialiser cette année en France et deux infirmières sont programmées pour un stage dans un service d’oncologie pédiatrique en France’. Le professeur Moreira souhaite la création d’un institut du cancer en partenariat avec toutes les forces vives impliquées dans le cancer en général en France.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>