Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU JEUDI 07 MAI 2009
APS : La recherche sur le paludisme au menu d’une réunion

L’ONG Espoir pour la santé tient vendredi à Saint-Louis (nord) une réunion consacrée à la recherche scientifique et biologique relative au paludisme. Cette rencontre prévue à partir de 9 h 30 à l’hôtel La poste de Saint-Louis est organisée pour ’’faire l’état des lieux de la recherche scientifique et biologique sur le paludisme dans cette région’’, précise Espoir pour la santé dans un communiqué. La réunion correspond à la troisième journée internationale du programme Pal-Fleuve, axé sur le paludisme, de cette ONG. Une conférence de presse mettra fin à la rencontre, précise-t-on de même source.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le paludisme entraîne chaque année la mort de plus de 1,1 million de personnes dans le monde, des enfants de moins de cinq pour la plupart, rappelle l’ONG Espoir pour la santé.

APS : Safiatou Thiam : ’’Je suis fière et soulagée de passer le témoin dans la paix’’

L’ancienne ministre de la Santé et de la Prévention , Safiatou Thiam, s’est déclarée ‘’fière et soulagée’’ de quitter la tête de ce département dans la paix en la confiant à une personnalité reconnue. ‘’Madame le ministre, le fait que vous soyez aussi une femme nous rassure beaucoup et pour faire dans la métaphore, je vous dirais que je vous laisse une famille, avec des nouveau-nés, des enfants, des adolescents et des jeunes adultes’’, a déclaré Safiatou Thiam, lors de la passation de service. Safiatou Thiam a indiqué que ‘’par delà les sentiments inhérents à toute séparation, c’est de ‘’la fierté’’ qui l’anime en laissant dernière elle un vaste sentier, dont les conclusions de l’élaboration du Plan national de développement sanitaire (PNDS 2009-2018). ‘’Ce document dont le processus a duré plus d’une année constituera la feuille de route du département pour les 10 prochaines années’’, a dit Safiatou Thiam. ‘’L’initiative Badienou gokh si chère au chef de l’Etat qui a été lancée à Kolda au mois de janvier, constitue une des stratégies clefs pour le respect de l’engagement pris par notre pays devant la communauté internationale d’atteindre les objectifs qui nous sont fixés pour 2015’’’, a-t-elle ajouté. Elle a fait état de plusieurs centaines de milliards investis par l’Etat dans le développement du système de santé aussi bien au niveau de la mise en place des infrastructures que dans le développement des ressources humaines. ‘’Nous avons validé la Politique de maintenance et impulsé le Plan national de Développement de Ressources Humaines, tout aussi bien qu’une politique globale de prévention qui est en train d’être impulsée’’, a encore relevé Safiatou Thiam. Le ministre de la Santé sortant s’est appesanti sur la réforme hospitalière pour dire qu’elle a transformé les hôpitaux du Sénégal en établissements publics de santé autonomes depuis 1998, précisant que c’est un nouveau statut qui appelait des ajustements et des adaptations.

Pour sa part, Thérèse Coumba Diop, nouveau ministre de la Santé , de la Prévention et de l’Hygiène publique a indiqué qu’elle mesure l’ampleur et la spécificité des tâches qui l’attendent. ‘’Certes des performances notables ont été réalisées, mais la tâche est immense et je ne ménagerai aucun effort pour mener à termes et à date échue les chantiers que vous avez entamés’’, a-t-elle assuré. Mme Diop a promis d’impliquer toutes les ressources pour comprendre et participer au règlement des problèmes de santé prioritaires. ‘’Pour ce faire, une place royale sera faite à la médecine dans sa globalité en prenant en compte les aspects préventifs et curatifs’’, a encore indiqué Thérèse Coumba Diop. Aussi elle a assuré qu’un accent particulier sera mis sur le respect et la valorisation de toutes les ressources humaines, ainsi que sur la promotion et le renforcement des activités communautaires de prise en charge des problèmes de santé. Elle a en outre lancé un message aux partenaires sociaux, en particulier aux syndicats afin qu’ils l’aident ‘’à bâtir le bien-être et le progrès de la nation sénégalaise dans l’entente et la collaboration’’.

Le Soleil : MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES : 3.548 communautés abandonnent la pratique

Au Sénégal, 3.548 communautés ont abandonné l’excision. L’information a été donnée au cours de la consultation conjointe du programme du Fonds des Nations unies pour la population (Unfpa) et le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef) pour l’accélération de l’abandon des mutilations génitales qui regroupe 17 pays d’Afrique.

Le Sénégal est en passe de réussir la lutte contre les mutilations génitales (excision). Selon les experts, 3.548 communautés ont abandonné la pratique dans le pays, soit un taux de 71 %. L’information a été notée lors de la consultation conjointe de l’Unfpa et de l’Unicef sur l’accélération de l’abandon des Mutilations génitales féminines qui s’est ouverte le 6 mai dernier à Dakar. « Le programme a l’ambition d’atteindre une prévalence zéro dans un pays. C’est avec beaucoup de satisfaction que nous constatons que le Sénégal est en passe de réaliser une telle prouesse si les tendances actuelles d’abandonner la pratique par les communautés se poursuivent », a dit la directrice du Genre, Droits humains et Culture, de l’Unfpa de New-York, Aminata Touré. Les experts venus des Usa et d’Afrique réfléchissent sur les voies opportunes pour inciter les 17 pays à hâter le pas vers l’atteinte des objectifs de ce programme d’ici 2015. Ces derniers n’ont pas perdu de vue les défis notamment l’application stricte des dispositions législatives. « De nombreux pays ont adopté des lois qui interdisent les mutilations génitales et pénalisent les praticiens. En dépit de toutes ces dispositions légales, la pratique persiste. Toutefois, d’après les données des dernières Enquêtes démographiques de santé (Eds), le taux de prévalence des Mgf a légèrement reculé dans beaucoup de pays », fait remarquer la représentante adjointe de l’Unfpa au Sénégal, Dr Edwige Adékambi. Le partage effectif des connaissances sur les dynamiques socioculturelles, le renforcement de l’engagement collectif des partenaires, la collecte des données pour une meilleure orientation des programmes, ainsi que la mobilisation des partenaires pour soutenir le financement sont les axes d’accélération de l’éradication de cette pratique ancestrale ancrée dans la tradition de plusieurs pays d’Afrique. Le directeur de Cabinet du ministre d’Etat, ministre de la Famille , Babacar Traoré, a relevé toute la place que le gouvernement du Sénégal accorde à la lutte contre l’excision. On dénombre à 5.000 communautés qui pratiquent l’excision.

Le Soleil : HÔPITAL DE SAINT-LOUIS : DON D’UN AUTOMATE HÉMATOLOGIQUE

Après avoir mis à la disposition de l’hôpital régional de Saint-Louis un automate hématologique qui permet d’analyser qualitativement et quantitativement le sang, les responsables de l’Ong « Espoir pour la santé » (Epls), ont signé avec la directrice de cet Etablissement public de santé, Mme Khadessa Sy Diao, une convention de coopération. Le Dr Souahibou Guindo et Gilles Riveau, respectivement président et directeur de cette Ong, se sont réjouis de ce partenariat qui permettra au centre hospitalier régional de Saint-Louis et à l’Epls de collaborer étroitement sur tous les plans et à tous les niveaux. Mme Khadessa Sy Diao a rendu un vibrant hommage aux responsables de cette Ong qui ont déployé des efforts louables en vue de remplacer l’appareil qui était en panne par un automate hématologique neuf d’une valeur marchande globale de 5 millions Fcfa.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>