Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU MARDI 05 MAI 2009
APS : Le Centre des handicapés de Ouakam en difficulté, selon son directeur

Le directeur du Centre des handicapés de Ouakam, Serge Sery, a déploré lundi à Dakar les difficultés énormes auxquelles l’établissement est confronté pour assister ses 44 jeunes pensionnaires, tous handicapés depuis leur naissance. Serge Sery, qui s’exprimait lors du passage de la caravane médicale de Medisol International pour recevoir des dons de cette organisation humanitaire, a souligné que le Centre des handicapés de Ouakam souffre du ‘’manque de moyens’’ pour assister les enfants internés qui sont des infirmes et des déficients mentaux.

Le directeur du centre, crée en 1999, signale que sa structure ne reçoit ‘’aucune aide’’ de l’Etat du Sénégal, encore moins de bonnes volontés. Il a indiqué, en outre, que les cotisations des parents d’élèves sont presque la seule source de revenus pour faire fonctionner l’établissement de récupération des enfants malades mentaux. Il a fait savoir qu’une demande de subvention a été adressée au ministère de l’action sociale, mais elle est toujours restée sans réponse. Selon lui, ‘’seuls la coopération française, l’ambassade des Etats-Unis, le Grand Duché de Luxembourg ont fait des gestes qui ont permis la construction et l’équipement du centre sur un site que la mairie de Ouakam et les notables ont mis gracieusement à la disposition de l’établissement’’. Le directeur du Centre des enfants handicapés a également lancé un appel aux nombreux donateurs, relevant que le problème du transport reste ‘’une grande difficulté de l’établissement qui ne dispose que d’une carcasse de car de transport pour permettre aux enfants de se déplacer’’.

La présidente de Medisol International, le docteur Rose Wardini, a souligné à l’endroit des responsables du centre que son organisation va sensibiliser les donateurs afin qu’ils apportent leur soutien aux enfants handicapés. Rose Wardini a remis des vivres, des médicaments et de nombreux lots au Centre de Ouakam.

Sud Quotidien : NOMINATION D’UN NOUVEAU MINISTRE DE LA SANTE Le Sutsas rue dans les brancards

La nomination d’un nouveau ministre à la tête du département de la Santé et de la Prévention ne cesse de soulever des protestations de la part des syndicalistes. C’est le cas du Syndicat unique des travailleurs de santé et de l’action Sociale (Sutsas) qui a dénoncé hier, par la voix de son secrétaire général, la nomination d’un 9ème ministre à la tête d’un département aussi névralgique et dont le manque d’instabilité risque de compromettre les Objectifs du millénaire en développement (Omd).

Le Syndicat unique des travailleurs de santé et de l’action sociale (Sutsas) s’est prononcé hier,lundi, sur la nomination d’un nouveau ministre à la tête du département de la santé. Selon Mballo Dia Thiam, secrétaire général de ce syndicat, la nomination d’un ingénieur en transport à la tête de ce ministère risque de compromettre toutes les avancées sur les objectifs du millénaire et de développement (Omd). Pour lui, des avancées étaient en train d’être enregistrées avec certains programmes notamment au niveau de la lutte contre paludisme et la tuberculose. C’est aussi le cas dans les stratégies pour la réduction de la mortalité néo-natale et infantile. Autant de motifs qui font dire au secrétaire général de ce syndicat qu’« on a l’impression que ce ministère est comme un grand baobab où les petits singes apprennent à monter ». Neuf ministres y sont passés depuis l’alternance 2000, a déploré le secrétaire du Sutsas qui a dénoncé par là l’instabilité chronique des ministres, toute chose que les bailleurs de fonds regrettent largement. « Chaque ministre nommé va faire quatre à cinq mois avant de s’imprégner des dossiers », a indiqué dans sa sortie Mballo Dia Thiam.

Le secrétaire général du Sutsas regrette par ailleurs que la nouvelle ministre n’ait aucune expérience dans la gestion d’un cabinet. « Le département de la santé par rapport aux Omd n’a pas besoin de quelqu’un qui vient pour apprendre et par la suite exécuter », a estimé M.Thiam.

Par rapport à leurs revendications syndicales comme le relèvement du niveau de recrutement à l’Endss et du statut des Eps, Mballo Dia Thiam pense que l’arrivée de la nouvelle ministre risque de tout retarder. S’expliquant sur le bilan de l’ancien ministre, le secrétaire général du Sutsas a soutenu qu’ « elle était en vitesse de croisière dans certains dossiers ». Et le syndicaliste d’indiquer ensuite que son mouvement ne va donner de chèque blanc à personne. « Chaque ministre qui passe va être jugé sur ses actes », a-t-il poursuivi avant de conclure que depuis 1982, les membres de Sutsas se sont constitués en sentinelles de la santé pour que la gestion du secteur soit cohérente, mieux gérée et performante.

Sud Quotidien : PREVENTION DES IST / VIH-SIDA CHEZ LES ADOS 35 jeunes de Dakar bénéficiaires d’une formation

Trente-cinq jeunes issus des Associations sportives et culturelles (Asc) de Dakar ont bénéficié d’une formation de quatre jours sur l’initiative du projet de Marketing social pour la réduction des comportements à risque dans la transmission des Ist/Vih Sida chez les adolescents de 15 à 24 ans. Cette formation s’est déroulée, au cours de la semaine écoulée, au stadium Léopold Sédar Senghor. Améliorer le niveau de connaissances des adolescents sur les risques liés aux Ist/Vih/Sida ; renforcer et/ou améliorer le niveau d’adoption de la continence sexuelle par l’abstinence et la fidélité à un partenaire non infecté ; améliorer l’accès et l’utilisation des préservatifs et la connaissance du préservatif féminin et son utilisation par les femmes en âge de procréation.

Tels sont entre autres les objectifs majeurs visés par l’atelier de formation au bénéfice des adolescents qui a été organisé, à Dakar, par le projet de Marketing social pour la réduction de comportements à risque de transmission d’Ist/Vih Sida. La session de formation qui entend aider les jeunes à devenir des pairs éducateurs a été lancé également dans les régions de Thiès, de Diourbel et du département de Kédougou. En présidant la cérémonie d’ouverture, le gouverneur de la région de Dakar, s’est réjoui de cette initiative qui vise à améliorer les connaissances des adolescents en matière de prévention des Ist/Vih Sida. Il a dans ce sens rappelé qu’une étude a révélé que 60 % des jeunes sont exposées aux nouvelles Infections sexuellement transmissibles (Ist).

Et face à une telle alerte, le gouverneur de la région de Dakar a invité les jeunes à être responsables et à changer de comportement. « La jeunesse dont le pays a besoin est une jeunesse saine et bien portante », a ajouté pour autant le gouverneur. C’est pourquoi il a appelé les adolescents à l’abstinence, à défaut à la fidélité ou encore à une responsabilité accrue dans le cadre des relations sexuelles. Pour sa part, Célestin Marie Tine, inspecteur principal de l’éducation pour la jeunesse et lu sport a également salué ce projet exécuté par l’Agence pour le développement du Marketing social (Ademas), sous financement de la coopération Sénégalo Allemande (Kwf) au Conseil national de lutte contre le sida (Cnls).

Un projet qu’il a jugé intéressant et qui va permettre aux jeunes issus des associations sportives et culturelles d’être mieux outillés dans le cadre de la réponse contre les Ist/vih Sida pour qu’ils soient des acteurs opérationnels des programmes de sensibilisation auprès de la communauté. Au total, sept Asssociations sportives et culturelles (Asc) de Dakar ont bénéficié de cet atelier de formation des pairs éducateurs, selon les termes de référence.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>