Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU MARDI 24 MARS 2009
Le Soleil - Maladie de la rage au Sénégal : Près de mille consultations par an

A l’issue des 2èmes rencontres du bureau africain des experts de la rage du continent africain (Afroreb) tenues à Dakar, les organisateurs étaient en face de la presse pour tirer le bilan des assises. Près de 1000 personnes sont consultées officiellement au Sénégal par année.

Près de 1000 personnes sont consultées chaque année à l’Institut Pasteur, mais seuls 5 à 6 cas de décès sont constatés officiellement au Sénégal, a souligné le Pr Bernard Marcel Diop. Il faut rappeler que selon l’Oms, 50.000 cas de décès sont notés chaque année dont la moitié en Afrique. Des données sous-estimées, dans la mesure où de nombreux cas ne seraient pas traités ou rapportés aux autorités sanitaires. Aussi les experts pensent que l’école devrait être le meilleur moyen pour sensibiliser les populations. Les experts ont recommandé le renforcement du contrôle épidémiologique et étendre les collaborations intersectorielles pour rendre à la rage le poids qui devrait être le sien. S’agissant des autorités, il leur a été demandé de s’impliquer pour mettre la rage à l’agenda des priorités sanitaires humaines et vétérinaires mais surtout de participer activement à la journée mondiale célébrée le 28 septembre de chaque année. Aussi, il est du devoir des autorités de favoriser la prise en charge totale ou partielle des patients afin que l’accessibilité au traitement ne soit plus une barrière. Au personnel de la Santé et du public, il a été recommandé que des actions de formation et d’information soient organisées auprès d’eux. Quant à la collaboration entre la santé humaine et animale, ils ont insisté qu’elle est le seul garant du succès dans la lutte contre la rage.

Le Soleil - LUTTE CONTRE LA MORTALITÉ INFANTILE : L’Afrique subsaharienne plaide pour la supplémentation en vitamine A

L’Afrique subsaharienne a fortement plaidé pour la supplémentation en vitamine A afin de lutter contre la mortalité infantile. C’était hier, au cours d’une rencontre d’échanges et de partage entre l’Alliance mondiale pour la vitamine A (Gava) tenue à Dakar et présidée par le ministre de la Santé, Safiétou Thiam.

Dans son dernier rapport, l’Unicef publiait un taux élevé de la mortalité de l’enfant dans les pays en développement. Selon les études, la carence en vitamine A constitue un problème de santé publique car, prévalente dans tout pays présentant une mortalité infanto-juvénile de plus de 70 pour mille. Partant de ce constat, les pays de l’Afrique subsaharienne ont décidé de faire de la santé de la mère et de l’enfant, leur préoccupation majeure. Ainsi, ils ont pris l’initiative de se réunir à Dakar pour discuter des avancées réalisées dans le domaine de la santé infantile et intégrer la supplémentation en vitamine A dans les journées de santé de l’enfant. Selon Safiétou Thiam, la vitamine A est une solution peu coûteuse et efficace pour réduire les taux élevés de mortalité infantile. « La supplémentation en vitamine A constitue une stratégie centrale dans la lutte contre la mortalité et la morbidité des enfants de moins de 5 ans », a-t-elle indiqué. En effet, dans l’échelle des interventions pour la survie de l’enfant, il est estimé que les programmes de supplémentation en vitamine A, peuvent contribuer à des améliorations significatives dans les taux de mortalité infantile. Listant les taux de couverture obtenus au Sénégal avec la distribution de capsules de vitamine A de 1992 à 2005, Safiétou Thiam a fait appel aux participants de soutenir la supplémentation en vitamine A et à étendre le paquet des interventions pour la survie des enfants. « Cet atelier devra permettre aux participants de partager les expériences réussies dans nos pays, tout en mettant un accent particulier sur l’identification des approches similaires, des défis et des solutions pour l’intégration à d’autres interventions à impact élevé pour l’atteinte de l’Omd 4 », a-t-elle souligné.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>