Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU LUNDI 23 MARS 2009
APS - Conférence sur le diabète, samedi

Le professeur Aynina Cissé du laboratoire de biochimie anime une conférence sur le thème ‘’Diabète : prise en charge biologique et traitement’’, samedi prochain à partir de 9 heures à l’UCAD II, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

La conférence est organisée dans le cadre des activités de la promotion sortante 2009 de pharmacie de la Faculté de médecine, de pharmacie et d’odontostomatologie de l’UCAD, précise le président de ladite promotion, Abdou Padane, dans un communiqué transmis à l’APS. Par ailleurs, ces diplômés en pharmacie comptent organiser une marche sur la sensibilisation sur la vente illicite de médicaments dits ‘’de la rue’’ et pour l’éradication de marché parallèle.

APS - Un professionnel lie les cambriolages de pharmacies au développement du commerce illicite de médicaments

Le président du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal, Aboubakry Sarr, a laissé entendre vendredi à Dakar que ’’la recrudescence’’ des cambriolages des pharmacies privées est liée au commerce illicite de médicaments qui a pignon sur rue, notamment dans la capitale. ’’Le plus grave’’ dans ces cambriolages, c’est que la destination des médicaments dérobés aux officines est connue, a-t-il fait remarquer au cours d’une conférence de presse. M. Sarr était entouré de membres du syndicat qu’il dirige et de divers acteurs du secteur.

Peu après la rencontre avec la presse, le syndicat des pharmaciens privés a tenu une réunion qui avait pour objet l’examen d’’’une situation préoccupante’’ du fait des cambriolages observés au niveau des officines de pharmacie. L’ordre national des pharmaciens et des fournisseurs ont participé à la rencontre. La ’’recrudescence’’ de cambriolages suppose l’existence de receleurs qui ont pignon sur rue et bénéficient d’une complète impunité, a souligné le président du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal, appelant à ’’une réaction vive et coercitive de l’Etat’’ pour mettre fin à cette situation. ’’Il était question de taper dans la fourmilière, en tout cas jusqu’à présent, cette fourmilière n’a pas bougé’’, a dit Aboubakry Sarr en faisant allusion à ’’Keur Serigne Bi’’, un lieu situé au centre de la capitale et dédié au commerce illicite de médicaments.

De mal en pis et par contagion, le phénomène est en train de se répandre à Thiaroye, Pikine, dans la banlieue dakaroise, de même qu’à Touba, au centre du pays, et ’’dans les régions et tous les marchés hebdomadaires’’ du pays. ’’On attire même de jeunes Sénégalais qui sont dans le besoin pour les attirer dans le commerce illicite’’, selon M. Sarr dont le syndicat compte mobiliser l’ensemble du secteur de la santé contre les cambriolages.

En 2008, 52 pharmacies ont fait l’objet de cambriolages sur l’étendue du territoire national contre 13 depuis le début de 2009, selon le syndicat des pharmaciens privés. Le préjudice subi pour l’année 2008 est évalué à quelque 100 millions de FCFA par les acteurs du secteur. L’ampleur des dégâts es telle que si une officine privée perd un million suite à un cambriolage, il faut compter avec quatre millions de perte pour un grossiste, en raison ‘’des différés’’ de paiement et des mises en place nouvelles de médicaments, selon Aboubakry Sarr.

APS - Victimes de cambriolages, les pharmaciens privés appellent l’Etat à réagir

Les pharmaciens privés comptent mobiliser l’ensemble du secteur de la santé pour amener les pouvoirs publics à faire face à ’’la recrudescence’’ des cambriolages au niveau des officines privés en particulier, a annoncé Aboubakry Sarr.

’’Il faut qu’il y ait nécessairement une volonté politique’’ soutenue ’’par un engagement de l’Etat matérialisé par des actes concerts sur le terrain’’, a déclaré vendredi à Dakar, le président du syndicat des pharmaciens privés du Sénégal. M. Sarr s’exprimait à l’issue d’une réunion qui a regroupé les acteurs du secteur, dont le syndicat des pharmaciens privés, l’Ordre nationale des pharmaciens et les fournisseurs. La rencontre avait pour objet l’examen d’’’une situation préoccupante’’ du fait des cambriolages observés au niveau des officines de pharmacie.

En 2008, 52 pharmacies ont fait l’objet de cambriolages sur l’étendue du territoire national contre 13 depuis le début de 2009, selon le syndicat des pharmaciens privés. Le préjudice subi pour l’année 2008 est évalué à quelque 100 millions de FCFA par les acteurs du secteur.

Selon Aboubakry Sarr, la situation a trop perduré, de sorte que ‘’les pharmaciens sont arrivés à bout. Il a averti que les populations ne devraient pas être surprises ‘’d’une position assez ferme des pharmaciens’’ qui seront amenés par ce biais à ‘’exprimer leur ras-le-bol’’. Diverses actions ont été menées par le passé, dont des rencontres avec des ministres et autorités de toutes sortes, mais en vain. A l’échelle du pays, les bureaux locaux du syndicat ont été également reçus par les différents gouverneurs, sans résultat, selon M. Sarr.

Cette fois-ci, ‘’ça va aller plus loin. Ça ne vas pas seulement concerner les pharmaciens, mais le secteur de la santé dans son intégralité’’, a déclaré Aboubakry Sall, avant d’ajouter : ‘’si ce n’est le président (de la République ), toutes les autorités ont eu à discuter avec le syndicat’’. Ainsi, a-t-il martelé ‘’aucune autorité, aucune population’’ n’a été épargnée par les actions de sensibilisation dans ce domaine. ‘’L’élément le plus important’’ du plan d’actions que le syndicat des pharmaciens privés se propose de mettre en œuvre, ‘’c’est d’amener l’Etat à prendre ses responsabilités’’, a indiqué Aboubakry Sarr entouré des membres du secteur.

’’Je vous assure que ça faire mal’’, a-t-il ajouté en référence aux initiatives qui seront prises par les membres du syndicat si les choses ne changent pas. ’’Je ne crois pas que l’Etat veuille attendre qu’il y ait mort d’homme’’ pour réagir face à la situation, a-t-il poursuivi, non sans faire remarquer qu’au cours de ces cambriolages, des vigiles sont poignardés ou ligotés ‘’toute une nuit sur le poteau électrique’’. La situation est à ce point inquiétante que même certaines pharmacies régionales d’approvisionnement (Dakar, Fatick et Thiès) ont été cambriolées en 2008, a fait savoir Aboubakry Sarr.

APS - Kaolack : pose de la première pierre d’une clinique de 4 milliards de francs

Le leader de l’Alliance des forces du progrès (AFP, opposition), Moustapha Niasse, a procédé jeudi, à Kaolack, à la pose de la première pierre d’un plateau médical polyvalent baptisé Mame Abdoulaye Niasse.

La future clinique de ‘’classe hospitalière de haut niveau’’ sera construite sur l’actuel site de l’Hôtel Dior fermé depuis 1991. C’est un domaine sur titre foncier de 23 ha racheté légalement au groupe Holding Kébé, a expliqué M. Niasse. ‘’Une transaction qui aura d’ailleurs permis -puisque c’en était une conditionnalité- de payer, en 2008, plus de 52 millions d’arriérés de salaires à la trentaine d’employés de l’hôtel’’, a-t-il dit. ‘’Le montage du financement sur fonds propres et privés de quatre milliards de FCFA avec des partenaires belges, espagnols et français, est terminé. Le démarrage des travaux est prévu dans le second semestre de 2010’’ a assuré le leader de l’AFP.

‘’Ce complexe Mame Abdoulaye Niasse que nous allons ensuite équiper de matériels modernes, créera 250 emplois permanents de niveau supérieur et moyen et 183 autres de niveau 3 pour les agents subalternes et d’exécution’’, a fait savoir Moustapha Niasse.

Il a en outre affirmé que ‘’le traitement sera gratuit pour tous les malades les vendredis et tout indulgent sera entièrement pris en charge’’. Selon Moustapha Niasse,’’ le développement du pays ne doit pas seulement s’arrêter à Dakar. Les activités et services de pointe et de qualité doivent être disponibles et accessibles dans chaque région’’. Il a d’ailleurs fait état de plusieurs autres projets qu’il ambitionne de financer à travers le pays. A l’instar des actuelles fermes agro-maraîchères de Mbayakh, Kirène produisant 1.000 tonnes de légumes par mois pour l’exportation et qu’il veut également implanter à Keur Tapha, Kaffrine et Foundiougne. ‘’Il s’agit, a-t-il précisé, de fabriques de glace à Joal, Kaolack, Ziguinchor et plus tard à Kolda et Matam’’. Il a appelé le secteur privé à ‘’se substituer à l’Etat et à s’investir dans le développement des régions’’. Outre les membres de la famille Niasse, d’autres familles religieuses et plusieurs militants et sympathisants de l’AFP ont assisté à la cérémonie inscrite ainsi au programme de campagne électorale des progressistes.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>