Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU MARDI 17 MARS 2009
APS : Le ministère s’inscrit dans une dynamique d’élimination et d’éradication du paludisme

La vision actuelle au niveau international s’inscrit dans une dynamique d’éradication du paludisme à laquelle souscrit le Sénégal, a déclaré lundi le docteur Assane Yaradou, conseiller technique au ministère de la Santé et de la Prévention. Cet appel de la communauté internationale a trouvé un écho favorable au Sénégal avec l’engagement des plus hautes autorités, a dit M. Yaradou qui présidait à l’Institut de santé et de développement de Mbour (ISED), l’ouverture d’un cours national sur le paludisme et la planification de la lutte anti paludique. Selon lui, ‘’cet engagement politique a été largement traduit en stratégies depuis plusieurs années à travers une mise à échelle des interventions efficaces tel que édictées par l’Organisation mondiale de la santé’’.

La deuxième du genre après les premiers cours dispensés au mois de novembre dernier dans la même structure.

‘’La prise en compte de cette dimension qualité nécessitera la formation des acteurs de la lutte contre le paludisme, en particulier ceux du niveau opérationnel’’, a estimé le conseiller. C’est pourquoi, dit-il, conformément à la politique sectorielle du ministère de la Santé , le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) s’est résolument investi dans le renforcement des compétences des personnels de santé par l’organisation de cours nationaux de paludologie

Le PNLP s’est orienté dans une démarche qualité et dans la mise en œuvre de stratégies pour former à terme, tous les cadres opérationnels, ainsi que les cadres intermédiaires des structures de santé. A la fin de la troisième session de formation, prévue dans quelques mois, ce sera au tour des intermédiaires (infirmiers, infirmières, etc.) de bénéficier pour deux semaines de cet même formation. Le cours en paludologie, qui comporte 6 modules, permet de former les médecins de district pour l’acquisition de connaissances et compétences managériales aptes à les permettre la mise en œuvre de leur intervention dans le cadre de la lutte contre le paludisme au niveau opérationnel. Pour ce faire, l’étape de mise à l’échelle des interventions des acteurs, doit nécessairement aller de pair avec celle de la démarche qualité dans les interventions. Et dans ce cas de figure, la prise en compte de la dimension qualité passera inéluctablement par la formation des acteurs de la lutte contre le paludisme et, en particulier, ceux du niveau opérationnel.

Pour le docteur Pape Moussa Thior, coordonnateur du PNLP, l’objectif de ces cours entre dans le cadre d’une stratégie mûrement réfléchi au niveau du ministère de la Santé , qui est de renforcer les capacités de tous les acteurs qui sont impliqué dans la gestion du paludisme au quotidien. ‘’La formation vise les médecins chef de district et les médecins chef adjoint. Ainsi, nous pensons qu’à terme, nous parviendrons à renforcer les capacités de l’ensemble des acteurs afin qu’ils puissent faire face à tous les problèmes de lutte contre le paludisme auxquels ils seront confrontés’’, a indiqué M. Thior. Il a, a cet effet, confié le regain ‘’extraordinaire’’ de dynamisme que connaît la lutte contre le paludisme.

‘’En peu de temps, les stratégies ont beaucoup changées, les moyens tels que les techniques de lutte ont augmentés, les Tests de diagnostic rapide (TDR) ont évolué, la problématique est devenu beaucoup plus complexe, donc il faut que les acteurs qui sont chargés de mener cette politique soient mis à niveau’’, a relevé le coordonnateur du PNLP.

APS : Le paludisme a connu une baisse ’’drastique’’ l’an dernier (officiel)

Le paludisme est en nette régression au Sénégal où elle connaît une baisse ‘’drastique’’ en 2008, a révélé lundi Pape Moussa Thior, coordonnateur du Programme national de lutte contre la maladie pour qui cette tendance autorise à espérer son élimination.

‘’En 2006 les structures de santé au Sénégal nous avaient notifiés 1,5 millions cas de paludisme. En 2007, ces mêmes structures ont relevé quelque 1 millions de cas environ et en 2008, c’est seulement 275 000 cas qui ont été répertoriés’’, a dit M. Thior. Il s’exprimait à l’Institut de santé et de développement (ISED) de Mbour, où il prenait part à l’ouverture d’une session de formation en paludologie, organisé par le ministère de la Santé en partenariat avec le PNLP.

Pour lui, la baisse régression du paludisme autorise les acteurs à penser à son éradication tel qu’il a été recommandé par les plus hautes autorités du pays.

Le cours organisé pour le renforcement de capacité des acteurs opérationnels, ’’n’est pas de trop, parce qu’ils leur permet de se mettre à niveau, d’être dotés de connaissances nouvelles et bénéficier de capacités managériales pour s’acquitter convenablement de tous les plans d’actions élaborer par le PNLP et ses partenaires’’, a indiqué Pape Moussa Thior. ‘’C’est la raison pour laquelle ces renforcements de capacités ont été identifiés pour donner à ces acteurs les outils qu’il faut pour mener la lutte sur le terrain’’, a-t-il souligné.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>