Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU LUNDI 16 MARS 2009
APS : Un gynécologue souligne l’urgence de combattre ’’l’extrême ignorance’’

Le gynécologue Atab Badji a souligné samedi l’urgence de combattre ’’l’extrême ignorance’’ qui sévit à grande échelle dans le continent africain et compromet ’’de façon notoire’’ toute dynamique de développement.

‘’L’ignorance est la première des maladies à combattre’’, a souligné le docteur Badji en introduisant une communication sur le concept Médecin sans blouse (MSB), lors d’un symposium tenu au Terrou Bi. La rencontre était organisée à l’initiative de l’Association mère-enfant, dénommée (AME), avec pour thème central ‘’la promotion de la santé et la vision Médecin sans blouse’’. Selon le docteur Badji, pour combattre l’ignorance, la démarche cosnsite à apporter ’’le maximum de connaissances et d’acquisitions’’ à la communauté afin de l’aider à préserver sa santé.

D’autres sous thèmes tels que ‘’le rôle de la presse, de l’école, des artistes comédiens et de l’importance des NTIC’’ étaient également à l’ordre du jour. AME regroupe des médecins, des pharmaciens, paramédicaux, enseignants, informaticiens, communicateurs, ouvriers, sans emploi, élèves, étudiants... qui partagent un centre d’intérêt représenté par le bien-être des populations en général et du couple mère- enfants en particulier.

‘’Médecin sans blouse, c’est le fait d’apporter l’information médicale dont le sujet a besoin pour pouvoir préserver sa santé’’ a expliqué M. Badji, avant d’ajouter que ‘’c’est cela aussi l’esprit de promotion de la santé parce que, MSB va au-delà de la maladie’’. A ce sujet, le docteur Badji indique que la finalité de MSB, c’est la promotion de la santé de l’individu, sachant que dans ce cas précis, on dépasse le simple cas de la maladie. C’est pourquoi, a-t-il précisé, en mettant l’information à la disposition de la communauté, on permet à celle-ci d’éviter les attitudes à risque qui, elles-mêmes, compromettent la santé de la communauté.

Il a, à ce propos, évoqué les Objectifs du millénaire (OMD) qui octroient une place de choix à la lutte contre la pauvreté en mettant en exergue le fait que la réduction de celle-ci passe obligatoirement par la lutte contre la maladie et en ce sens, il constitue un véritable facteur d’appauvrissement. Selon le docteur Atab Badji, il est du devoir de tout professionnel, de tous secteurs, d’apporter dans un élan de citoyenneté sa contribution à la réflexion, à la réalisation de cette vision qui doit être l’affaire de tous. Le psychologue Serigne Mor Mbaye qui prenait part à la rencontre, a pour sa part dit qu’il faudrait, pour faire la promotion de la santé, tenir aux masses populaires un langage qu’elles comprennent et utiliser les formes d’expression aptes à les rallier. ‘’J’ai la forte conviction que si nous voulons informer les populations, il faut le faire à partir de leurs croyances, de leur systèmes culturels’’ a relevé le psychologue, précisant que, ‘’si l’information n’est pas reproductive, n’est pas dans une continuité, elle coûte trop chère’’. A cet effet, il a suggéré de faire en sorte que celui qui reçoit l’information puisse y croire et en assurer sa reproduction. Pour ce faire, ‘’il faut s’adresser à l’inconscient du sujet et non à son conscient’’, a dit Serigne Mor Mbaye.

APS : VIH/sida : les chefs religieux du Baol invités à apporter leur réponse

La campagne de plaidoyer en direction des chefs religieux de la région de Diourbel a été l’occasion pour le vice-président du réseau des personnes vivant avec le VIH, Amadou Moustapha Dia, de rappeler la ’’nécessité’’ d’agir ensemble positivement, avec toutes les obédiences, pour résoudre la question de la discrimination et de la stigmatisation. ’’Nous allons agir ensemble pour changer les comportements et le discours à tenir aux chefs religieux pour qu’ils se sentent concernés dans la réponse’’, a affirmé M. Dia lors de la tournée qu’il a effectuée, vendredi dans le Baol, à la tête d’une délégation. Il a souligné le rôle que les chefs religieux peuvent jouer auprès de leurs talibés en les invitant à prendre conscience de la réalité du VIH et à connaître leur statut par rapport au VIH. Amadou Moustapha Dia a aussi insisté sur les divers aspects de la maladie tels le levirat et le sororat. Selon lui, cette tournée effectuée simultanément dans les régions de Diourbel, Matam, Louga (zones à forte concentration où l’influence religieuse et l’immigration sont importantes), a pour but d’améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec le VIH.

APS : Washington accorde un financement de 25 milliards de francs à l’UNFPA

Le gouvernement américain vient d’accorder un financement de 50 millions de dollars (environ 25 milliards de francs CFA) au Fonds des nations unies pour la population (UNFPA), après la suspension de sa contribution en 2002, a-t-on appris de bonne source.

En ouvrant la voie au décaissement de la contribution des Etats-Unis à l’UNFPA, le président Barack Obama ‘’rappelle au monde son attachement à la cause de la santé et des droits des femmes, ainsi que de l’égalité des sexes’’, a commenté la directrice exécutive de l’UNFPA Thoraya Ahmed Obaid dans un communiqué parvenu à l’APS. ‘’J’ai la ferme intention de travailler avec le Congrès à rétablir le soutien financier des Etats-Unis au Fonds des Nations Unies pour la population”, avait déclaré le Président Obama le 23 janvier. En finançant de nouveau l’UNFPA, les Etats-Unis rejoindront 180 autres pays donateurs qui agissent en collaboration pour réduire la pauvreté, améliorer la santé des femmes et des enfants, prévenir le VIH/sida et fournir une aide en matière de planification familiale aux femmes de 154 pays, fait savoir la même source.

Pour Thoraya Ahmed, ‘’ce soutien permettra à l’UNFPA de poursuivre son action vouée à sauver des vies en améliorant la santé maternelle et la santé reproductive dans les communautés les plus pauvres’’. L’UNFPA est une organisation internationale au service du développement qui promet le droit de chaque femme, homme et enfant à vivre en bonne santé et à jouir de chances égales. Il œuvre en faveur du droit à la santé et de l’égalité des chances pour chaque femme, homme et enfant, en offrant son appui aux pays pour utiliser les données de population dans la formulation des politiques et des programmes visant à réduire la pauvreté. Il fait en sorte que toutes les grossesses soient désirées, que tous les accouchements soient sans danger, que tous les jeunes soient protégés du VIH et du sida et que toutes les filles et toutes les femmes soient traitées avec dignité et respect.

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>