Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
REVUE DE PRESSE QUOTIDIENNE DU LUNDI 23 FEVRIER 2009
Le Soleil : Cancer du sein et du col de l’utérus : 300 femmes consultées et 18 opérées à Ziguinchor

Dix-huit interventions chirurgicales viennent d’être faites en 24 heures à l’hôpital régional de Ziguinchor par le Dr Abdoul Aziz Kassé, son équipe et certains acteurs locaux de la Santé. C ’était à l’occasion des 2èmes journées médicales de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus, organisées le week-end par l’amicale des femmes de l’agence régionale de la Bceao. Parmi les femmes identifiées, toutes âgées de plus de 25 ans et ayant déjà eu des rapports sexuels, 301 ont été consultées. Pour le col de l’utérus, deux femmes ont présenté des lésions bénignes qui n’ont rien à voir avec le cancer. 13 autres femmes ont été soulagées de lésions précancéreuses. « Cela veut dire que nous avons empêche à 13 femmes d’avoir le cancer du col de l’utérus », se réjouit le Dr Kassé. Deux femmes, qui présentent des cancers déjà avérés au niveau de l’utérus, vont être transférées à Dakar pour y subir le traitement approprié. Par ailleurs, des lésions bénignes ont été relevées au niveau du sein chez 8 femmes. Une tumeur qui est suspectée de cancer a été notée sur une patiente. Ces journées médicales ont aussi favorisé le transfert, auprès des acteurs de Santé de la technologie du dépistage et du soin, en matière de cancérologie. C’était un des objectifs de ces journées qui permettent de sensibiliser les populations sur le cancer « qui est une maladie guérissable, dépistable et qu’on peut prévenir ». Autre but : former les acteurs de la Santé , notamment les médecins, infirmiers et sage-femmes aux techniques de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus.

Sud Quotidien : COORDINATION DE LA REPONSE NATIONALE CONTRE LE SIDA Une équipe conjointe arrive en renfort

La stratégie sénégalaise de lutte contre le Vih/Sida s’est enrichie d’un atout de taille avec la mise en place à Dakar, avant-hier, mercredi, d’une équipe conjointe du Système des Nations unies (SNU), spécialisée dans le combat contre la pandémie. Au bout du compte, l’objectif poursuivi est de renforcer la coordination de l’appui technique de notre pays dans la réponse nationale contre le Sida. Le ministre de la Santé et de la prévention, le Dr Safiétou Thiam, a procédé ce mercredi à l’installation d’une équipe conjointe du Système des Nations unies (SNU) destinée à renforcer la coordination de l’appui technique dans la réponse nationale au Vih/Sida. Effectuée en présence de la directrice de l’Onusida, du coordonnateur résident du Système des Nations unies, des partenaires nationaux, bilatéraux et de quelques responsables d’ONG nationales ou internationales impliqués dans la riposte au Vih, la mise en place de l’équipe technique a donné l’occasion aux divers participants de jeter un regard dynamique sur la réponse sénégalaise contre le Sida et sur les interrelations de la coopération technique et financière avec les institutions internationales engagées dans la lutte contre la pandémie. Pour le ministre Safiétou Thiam, cette installation de l’équipe conjointe du SNU au Sénégal devrait non seulement occasionner « une action plus coordonnée, donc plus efficace de la réponse au Vih » mais encore permettre à notre pays de consolider d’importants acquis. Pour ce faire, a toutefois noté le ministre, il importe que la nouvelle structure qui entend rendre plus visible l’appui du SNU à la stratégie sénégalaise de lutte contre le fléau, « travaille en étroite collaboration avec le Conseil national de lutte contre le sida pour rendre plus efficiente la réponse ». Tout en se félicitant de même du partenariat fructueux tissé avec le Système des Nations unies dans la réponse au Vih au Sénégal, lequel a entraîné l’équipement du premier siège du CNLS, le Dr Safiétou Thiam a particulièrement insisté pour l’intégration, par l’équipe conjointe, des principes de l’harmonisation et de l’alignement dans la planification, la mise en œuvre et l’évaluation des financements. Abondant dans la même perspective, la directrice du bureau régional de l’Onusida au Sénégal, Meskerem Grunitzky-Bekele, a salué pour sa part l’opportunité de la mise en place de l’équipe conjointe qui devrait permettre aux divers acteurs de « communiquer et de parler d’une seule voix dans la lutte contre le Vih ».

L’installation d’une équipe conjointe du Système des Nations unies pour renforcer la lutte contre le Vih fait suite aux recommandations effectuées, en décembre 2005, par le secrétaire général des Nations unies en direction des coordonnateurs résidents pour mettre en place des équipes communes des Nations unies devant travailler dans le cadre d’un programme d’appui conjoint à la riposte nationale face à l’épidémie. Cette orientation du système des Nations unies participe à l’accélération de la mise en œuvre des recommandations de la Cellule mondiale de réflexion sur la réforme du Système des Nations unies.

APS : Ziguinchor : 13 femmes sauvées du cancer du col de l’utérus grâce au dépistage

Une campagne de dépistage a permis de sauver 13 femmes présentant un pré-cancer du col de l’utérus de développer cette maladie en bénéficiant d’un traitement sur place. Ces femmes font partie d’un groupe de 301 dépistées samedi à l’Hôpital régional de Ziguinchor dans le cadre de la 2-ème édition des journées médicales de l’Amicale des femmes de la BECEAO (antenne de Ziguinchor). Les 301 patientes comprises dans la tranche d’âge de 25 ans et plus ont été consultées par l’équipe médicale conduite par le docteur Abdoul Aziz Kassé de l’Institut du cancer de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

’’C’est fabuleux’’, a-t-il dit, car cela a permis à ces femmes de ne pas attraper le cancer du col de l’utérus. La technique utilisée paraît aussi simple : une torche, de l’iode, du vinaigre blanc. Faisant la restitution de ce travail dimanche, le docteur Kassé a indiqué que deux femmes présentant des cas avérés de cancer du col de l’utérus dont une Vih positif ont été diagnostiquées et seront transférées à Dakar. Pour le cancer du sein, un cas suspect a été dépisté et référé à Dakar aussi et 8 autres présentant des lésions bénignes ont été traitées sur place. Pour les cas qui ont été orientés à Dakar, le médecin a lancé ’’un appel’’ aux bonnes volontés et aux ’’mécènes’’ de Ziguinchor pour les aider dans la prise en charge.

Au total, selon le docteur Kassé, 18 femmes dont certaines déjà identifiées avant la campagne par les gynécologues, ont été opérées en 24 heures. Sur le profil des femmes qui ont bénéficié de cette campagne de dépistage, il a précisé qu’il s’agit d’intellectuelles, de femmes qui travaillent, de religieuses (pour le cancer du sein), etc. Ce travail de dépistage a été possible, selon lui, grâce à la formation du personnel local et au transfert de technologies. Prochainement, un appareil sophistiqué dans le traitement du cancer du sein, le mamogramme, sera déplacé pour la circonstance, promet Dr Kassé. Il a également souligné la nécessité de formation en matière de chimiothérapie pour une pratique sur place. Cela permettre de ‘’traiter’’ les malades sur le champ, a-t-il dit. Abdoul Aziz Kassé a qualifié d’ ‘’encourageants’’ les résultats obtenus ce week-end à Ziguinchor et qu’il a mis sous le compte d’un travail de sensibilisation. Selon lui, les femmes sont venues en nombre.

’’Tout le monde doit savoir que le cancer est une maladie que l’on peut dépister et que l’on peut guérir’’, a-t-il lancé tout en insistant sur la formation des acteurs de santé à la base (sages-femmes, infirmiers) et au transfert de technologies. Dans les hôpitaux, a t-il dit, ‘’les médecins sont bouffés par les autres maladies’’. Dans les pays en développement, le cancer est la première cause de mortalité chez les 30-60 ans, selon le docteur Kassé qui voit là ’’un problème de développement important’’. Les cancers sont diagnostiqués tardivement et les patients se présentent ‘’quand il n’y a plus grand-chose

Source : http://www.sante.gouv.sn


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>