Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
LE PALUDISME
LE PALUDISME

*Les règles d’or

1. Le paludisme est transmis par des piqûres de moustiques.Le meilleur moyen de prévenir les piqûres de moustiques est de domir sous une moustiquaire traitée avec un insecticide recommandé.

Il est important que tous les membres de la communauté soient protégés contre les piqûres de moustiques, en particulier les jeunes enfants et les femmes enceintes, surtout entre le coucher et le lever du soleil, quand les moustiques sont le plus actifs.

Une fois imprégnés de l’insecticide recommandé, les moustiquaires, rideaux et nattes tuent les moustiques au contact. Il faudrait utiliser des nattes enduites d’un insecticide à efficacité permanente ou des moustiquaires, rideaux, ou nattes régulièrement trempées dans l’insecticide. Généralement, il convient de retraiter les moustiquaires au début de la saison des pluies, au moins tous les six mois, et après le troisième lavage. Les agents de santé qualifiés peuvent donner des conseils sur les précautions à prendre et les périodes de retraitement.

Il est préférable que les bébés et autres jeunes enfants dorment sous une moustiquaire traitée. Si les moustiquaires sont chères, la famille devrait en acheter au moins une grande qui puisse protéger tous les jeunes enfants. Les bébés nourris au sein devraient dormir avec leur mère sous une moustiquaire.

Il est conseillé d’utiliser les moustiquaires traitées toute l’année, même quand il y a moins de moustiques.

À défaut de moustiquaires, l’on peut :

- Placer des rideaux, des tissus ou des nattes imprégnés de l’insecticide recommandé devant les portes et les fenêtres.

- Fixer des treillis moustiquaires aux portes et aux fenêtres.

- Utiliser des serpentins antimitotiques ou autres fumigènes.

- Porter des vêtements couvrant les bras et les jambes ( Chemises à manches longues, jupes ou pantalons longs) dès qu’il commence à faire nuit. Cette mesure est particulièrement importante pour les enfants et les femmes enceintes.

2. Partout où le paludisme sévit, les enfants sont en danger. Il est donc important qu’un agent de santé qualifié examine immédiatement tout enfant qui a de la fièvre. Ce dernier doit suivre dès que possible un traitement antipaludique approprié.

Il faut penser au paludisme si un membre de la famille a de la fièvre, si un jeune enfant refuse de manger, vomit, est somnolent ou a des crises.

Lorsqu’un enfant a de la fièvre et que l’on soupçonne le paludisme, il devrait recevoir immédiatement un traitement antipaludique prescrit par un agent de santé. S’il n’est pas traité dès le premier jour, l’enfant risque de mourir. L’agent de santé est à même de donner les indications nécessaires concernant le traitement à suivre et sa durée.

Un enfant souffrant du paludisme doit suivre un traitement complet, même si la fièvre tombe rapidement. S’il ne reçoit pas un traitement complet, le paludisme pourrait s’aggraver et devenir difficile à guérir.

Si les symptômes du paludisme persistent après le traitement, il faut conduire l’enfant dans un centre de santé ou un hôpital pour le faire soigner. Il se peut que :

\'-\'  L’enfant ne reçoive pas suffisamment de médicaments

\'-\'  L’enfant ait une maladie autre que le paludisme

\'-\'  Le paludisme résiste au traitement et qu’il faille donner à l’enfant un autre médicament.

Il faut s’efforcer de faire baisser la température de l’enfant tant que la fièvre persiste. On peut :

\'-\'  L’éponger ou le baigner dans de l’eau fraîche (pas froide)

\'-\'  Éviter de trop l’habiller ou de trop le couvrir.

3. Le paludisme est très dangereux pour la femme enceinte. Partout où il est présent, il importe que la femme enceinte le prévienne avec des comprimés antipaludiques prescrits par un agent de santé.

Les femmes enceintes courent plus de risques que les autres de souffrir du paludisme. En outre, cette maladie est plus dangereuse pendant la grossesse, surtout s’il s’agit d’une première grossesse. Elle peut provoquer une anémie grave et entraîner une fausse-couche, un accouchement avant terme ou la naissance d’un enfant mort-né. Les bébés nés d’une mère atteinte de paludisme pendant sa grossesse risquent d’avoir un faible poids à la naissance, et donc d’être plus vulnérables aux infections et de mourir pendant leur première année.

Il est donc important que les femmes enceintes prennent des comprimés antipaludiques dans les régions où ce traitement est recommandé.

Certains comprimés antipaludiques sont à éviter pendant la grossesse. L’agent de santé saura quel médicament est le plus indiqué.

Pour éviter les piqûres de moustiques, il est important que les femmes enceintes dorment sous des moustiquaires régulièrement traitées à l’insecticide.

Les femmes enceintes présentant les symptômes du paludisme doivent recevoir immédiatement un traitement adéquat car la maladie peut être fatale.

Toute femme qui contracte le paludisme pendant sa grossesse devra demander conseil à un agent de santé sur les suppléments de fer et de vitamine A.

4. Tout enfant souffrant du paludisme ou en convalescence a besoin de beaucoup boire et manger.

Le paludisme prive l’enfant d’une grande partie de son énergie et lui fait perdre beaucoup d’eau par la transpiration. Il faut donc lui offrir fréquemment à manger et à boire pour éviter la malnutrition et la déshydratation.

Un allaitement maternel régulier évite la déshydratation et aide l’enfant à lutter contre les infections, y compris le paludisme. Il faut donc donner le sein le plus souvent possible à un enfant atteint du paludisme.

Les attaques fréquentes de paludisme peuvent ralentir la croissance et le développement cérébral d’un enfant et risquent de provoquer l’anémie. Il faut faire examiner un enfant qui a souffert de plusieurs crises de paludisme pour s’assurer qu’il n’est pas anémique.

5. Les familles et les communautés peuvent prévenir le paludisme en prenant des mesures pour éviter la reproduction des moustiques.

Les moustiques se reproduisent partout où il y a de l’eau stagnante : mares, marécages, flaques d’eau, fosses, caniveaux et humidité sur les longues herbes et dans la broussaille. Ils peuvent également se reproduire le long des rives des cours d’eau, dans les récipients en eau, dans les citernes et dans les rizières.

On peut limiter le nombre de moustiques :

\'-\'  En comblant ou en drainant les endroits où l’eau stagne

\'-\'  En couvrant les récipients et les citernes

\'-\'  En nettoyant la broussaille aux alentours des maisons.

Le paludisme est une affaire communautaire. Tout le monde peut travailler main dans la main pour limiter les zones de reproduction des moustiques à l’insecticide. Les communautés devraient demander à tous leurs agents de santé et à tous leurs dirigeants de leur région de les aider à faire de la prévention et à lutter contre le paludisme.


Référence : Savoir pour Sauver


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>