Array ( "contact" => "bloc|propre|contact", "descrisptif" => "bloc|propre|phrase explicative", "couleur" => "bloc|propre|couleur associée à la rubrique" ) ); */ /*$GLOBALS['champs_extra'] = Array ( 'articles' => Array ( "thematique" => "thematique|propre|Type de cabinet" ) ); */ /* // On peut optionnellement vouloir affiner les extras : // - pour les articles/rubriques/breves en fonction du secteur ; // - pour les auteurs en fonction du statut // - pour les mots-cles en fonction du groupe de mots $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'auteurs' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => 'age|sexe', // une biblio pour les admin (statut='0minirezo') '0minirezo' => 'age|sexe|biblio' ), 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '1' => 'isbn' ) ); */ $GLOBALS['champs_extra_proposes'] = Array ( 'articles' => Array ( // tous : par defaut 'tous' => '', // 1 : id_secteur=1; '2' => 'thematique' ) ); ?> GPS le Guide des professionnels de la santé au Sénégal
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=1; include ("pub.php"); ?>

Vous recherchez un professionnel de la santé ?

Présentation
Partenaires
Infos Santé
Lexique Médical Lexique Médical
"; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?> "; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.=""; $type_cabinet_MEA.="
"; $type_cabinet_MEA.="
"; ?>
LES CENTRES DE DEPISTAGE
LES CENTRES DE DEPISTAGE

Les Conseils et Dépistage Volontaire

Introduction

Selon le dernier rapport de l’ONUSIDA, Décembre 2002, quelques 42 millions de personnes ont été infectées par le virus du SIDA dans le monde dont les 2/3 se trouvent en Afrique Subsaharienne. C’est la raison pour laquelle le SIDA a été qualifié de catastrophe mondiale lors de l’Assemblée générale des Nations Unies. Les systèmes de surveillance de l’infection à VIH ont permis les estimations du nombre de personnes infectées et des nouvelles infections dues au VIH/SIDA. Ils permettent d’évaluer la situation de l’épidémie et de surveiller l’efficacité des efforts déployés dans les domaines de la prévention et des soins. Au Sénégal, ces estimations à la fin de l’année 2000 indiquaient que 80 000 personnes étaient infectées par le VIH/SIDA dont la plupart ne savent pas qu’elles portent le VIH. Cette situation étant liée à :

\'-\'  à l’ignorance

\'-\'  au manque de services de conseil et dépistage

\'-\'  à la stigmatisation associée au SIDA

Les réponses à l’épidémie ont été massives et précoces dans le pays et se sont traduites par l’engagement de tous les secteurs de la Nation (services de santé, gouvernement et communautés), un important soutien international ainsi que la mise en place, dès 1987, d’un Programme National de Lutte contre le VIH/SIDA intégré au programme MST qui existait depuis 1978. C’est l’ensemble de tous ces facteurs qui serait à l’origine de la stabilité de l’épidémie au Sénégal. La promotion des Conseils et Dépistage Volontaire du VIH est une stratégie novatrice dans la prévention de la transmission du VIH. Il est inscrit dans son plan stratégique et est appuyé par plusieurs partenaires.

Qu’est ce que le Dépistage Volontaire ?

Le dépistage volontaire constitue un moyen important de prévention de l’infection à VIH/SIDA. Il permet à une personne consentante et suffisamment informée, de faire un test VIH ; l’information et le conseil, reçue avant et après le test, lui étant indispensable pour sa conduite à tenir ultérieure. En effet, les personnes au courant de leur statut, seront amenées à adopter des comportements à moindre risque, ce qui peut avoir une conséquence sur la réduction des nouveaux cas d’infection à VIH.

La stratégie des CDV constitue un outil appréciable devant contribuer à renforcer la prévention de l’infection à VIH en mettant l’accent sur :

\'-\'  le droit de connaître,

\'-\'  les informations ciblées sur le VIH/SIDA,

\'-\'  l’accès à la prise en charge thérapeutique y compris les ARV

La promotion des CDV constitue en plus une porte d’entrée pour la prise en charge ainsi que diverses autres prestations de services pour les personnes dépistées VIH positif.

Quels sont les différents types de dépistage ?

Classiquement, quatre types de dépistages de l’infection par le VIH sont utilisés :

Le dépistage dit « obligatoire » : qui consiste à faire pratiquer un test VIH de façon systématique, pour lequel le consentement n’est pas obligatoire, est assorti d’une contrainte légale et concerne des situations telles que : les dons de sang, les transplantations d’organes, les greffes de tissus.

Le dépistage Systématique : Proposé à la femme enceinte lors de la consultation prénatale.

Dépistage volontaire non anonyme : Cette situation est rencontrée non seulement quand le prestataire de soin a identifié des situations à risque ou des signes évocateurs de l’infection chez le patient mais également quand le veut connaître son statut sérologique. Ce genre de dépistage est pratiqué dans différents laboratoires d’analyses médicales.

Dépistage volontaire et anonyme : issu d’une démarche de l’intéressé, ce type dépistage peut s’exprimer le cadre des Centres de Dépistage Volontaire et Anonyme (CDVA).

Principes éthiques pour un service de dépistage

\'-\'  L’âge minimum est l’âge légal de consentement 18 ans. Cependant l’évolution des mœurs et les mariages précoces peut amener le conseiller à accepter la demande du test VIH entre 15 et 18 ans. Toutefois, le conseiller doit évaluer la maturité de l’adolescent avant de prendre une décision. En dessous de 14 ans, le consentement des parents est indispensable.

\'-\'  L’anonymat et la confidentialité doivent toujours être garantis. En cas de référence, le consentement du client et le respect des règles de la confidentialité partagée dans le cadre du secret professionnel, restent obligatoires.

\'-\'  La levée de l’anonymat en cas de test positif est un droit exclusif du client. Elle ne se conçoit donc, qu’avec le consentement de ce dernier.

Comment se fait le Conseils au cours du dépistage ?

Dans le cadre d’un engagement réellement volontaire et d’un dépistage responsable, le conseil pré et post test sont indispensables. Ils permettent d’une part de faciliter l’acceptation du résultat et d’autre part de donner un sens au dépistage par le suivi et la prise en charge qui peuvent en découler.

- L’accueil

L’accueil est plutôt une manière de bien recevoir. C’est une circonstance déterminante pour le développement d’une relation de confiance entre patient et conseiller. Il commence au niveau de la salle d’accueil qui est le premier point de contact avec la structure. Ce contact à la salle d’accueil donne une occasion de fournir des renseignements, d’orienter et de mener des activités d’IEC.

- Le conseil

Quel est le rôle du conseiller ?

Le conseiller doit assurer et donner suffisamment d’informations sur le dépistage au client pour le développement d’une relation de confiance. Il doit :

\'-\'  Avoir reçu la formation requise ;

\'-\'  Respecter la confidentialité et l’anonymat qui permettent au client d’être à l’aise et d’exprimer en toute liberté sa demande ;

\'-\'  Mener un counseling de prévention au moment du pré-test (les mesures prises jusque là pour réduire le risque IST/SIDA, les difficultés à la réduction de risque, les possibilités d’auto-renforcement)

\'-\'  Evaluer le risque (moment fondamental du counseling- dépistage-volontaire) ;

\'-\'  Accompagner au plan psychologique ;

\'-\'  Savoir collaborer au niveau technique et en connaître les structures de prise en charge des Personnes Vivant avec le VIH d’une part et avoir de bonnes relations avec tous les acteurs de ces structures d’autre part.

A qui s’adresse le conseil ?

Le conseil s’adresse à toute personne :
\'-\'  désireuse de connaître son statut sérologique,

\'-\'  affectée ou infectée par le VIH,

\'-\'  qui s’est volontairement ou non exposé au risque de transmission du VIH.

Quels sont les avantages du dépistage volontaire ?

Le Dépistage permet d’obtenir

\'-\'  une meilleure connaissance des mesures de prévention à l’épidémie
\'-\'  une réduction des facteurs à risque
\'-\'  une prise en charge précoce pour les Personnes positives et
\'-\'  une prévention secondaire précoce

Le caractère personnel du dépistage volontaire

\'-\'  il est personnel anonyme et volontaire
\'-\'  il ne se conçoit sans counseling pré-test et
\'-\'  le résultat Ne peut être rendu à autrui
\'-\'  le résultat nécessite la présence physique du client (ni un émissaire, ni un coût de téléphone ne permet de recevoir le résultat)
\'-\'  la nécessité d’un counseiling post-test pour une réduction de risque d’infection au VIH est incontournable
\'-\'  la rupture de l’anonymat devra se faire avec le consentement du client, de même qu’en cas de référence

Ou est ce qu’on trouve les CDV ?

A Dakar

\'-\'  Au Centre de Promotion pour la santé Yacinthe Thiandoum ( Keur Damel, fin parcelles Assainies U26)

\'-\'  CDEPS de Guédiawaye

\'-\'  A Thiès, à l’Hôpital St Jean de Dieu

\'-\'  A Kaolack,au Centre de santé de Zighinchor


 
"; $texte=ereg_replace("<","<",$texte); echo stripslashes($texte); ?>
= current_date AND pub_days LIKE '%$day%' AND (pub_langue='$_SESSION[id_langue]' OR pub_langue='ALL')"; $resultat = spip_query ($requete,$connexion); $pub_existe=mysql_num_rows($resultat); $lieu=2; include ("pub.php"); ?>